Il n’est pas trop tard pour que les marques technologiques se rendent utiles

Je ne sais pas quelle est votre perception de l’utilité des marques technologiques en ce temps confinés mais de mon côté, elles me déçoivent.

Au rang des quelques exceptions : les opérateurs téléphonique offrant des gigas pour rester connecté à ses proches, quelques entreprises de vidéo conférence qui ont tiré leur épingle du jeu (houseparty ou zoom, cette dernière accusant des brèches de sécurité délirantes) ou quelques fabricants/équipementiers auto qui se sont mis – à marche forcée – aux respirateurs artificiels (PSA, Valéo). On se rend compte qu’on peut à peu près bosser à distance, même si la situation impose des règles que peu d’entreprises ont anticipé (quand se parler, combien de temps, quels ordres du jour pour les vidéo conférences, qui parle quand …). La plupart du temps, tout ça finit par une bonne vieille conversation téléphonique.

Pour le reste, ce virus confinant nous démontre à quel point la majorité des technologies qui se sont installées dans nos quotidiens sont dispensables. C’est dur de se l’avouer car les marques technologiques sont devenues nos marques préférées durant les 10 derniers années. GAFA, ordinateurs, téléphones mobiles… Le podium des 10 marques les plus puissantes dans le monde est occupé par les nouvelles technologies.

Pourtant quand Apple et Google annoncent un partenariat pour lutter contre le covid-19, tout le monde se méfie. Je ne parle même pas du projet d’application mobile du gouvernement dont le frein est la confiance des Français dans la capacité de leur Etat à gérer leurs données personnelles. Facebook demeure une machine à propager les fausses nouvelles et les publicités pour des produits frauduleux. Google pareil, à ceci près qu’ils profitent de la situation pour offrir des campagnes aux annonceurs afin d’écraser une bonne fois pour toute les éditeurs locaux. Amazon met la vie de ses salariés en danger au nom du business et de la compétitivité déloyale. Microsoft est totalement absent malgré les annonces personnelles de Bill Gates.

Les marques qui tirent leur épingle du jeu sont alimentaires, hôtelières, dans le divertissements (on se souvient des 15 jours de Canal+ offerts fin mars même si Disney et Netflix festoient en silence). Même le luxe – pourtant royaume de la non essentialité – à réussi à se rendre plus utile que les technos en fabriquant du gel hydroalcoolique.

Personne ne peut estimer la durabilité de l’impact de cette crise sur nos modes de vie. Aussi, je pense qu’il n’est pas trop tard pour que toutes ces technologies qui ont fait leur nid dans nos existences démontrent leur utilité à la société. Ca ferait vraiment du bien.

Google ou Facebook devraient faciliter le e-commerce pour les petits commerçants à la manière de Uber eats et Carrefour. Microsoft devrait offrir ses programmes de vidéo conférence. Apple donner de l’argent (ils ont 150mds au coffre). Au moins un peu.

On a coutume de dire que c’est dans les crises qu’on découvre le vrai tempérament des gens. Comme cela est vrai pour les marques technologiques.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s