La rente de Facebook en France rappelle celle des Pages Jaunes de la grande époque

Je cherchais ce chiffre depuis un certain temps. J’en avais connaissance mais il était difficile d’en parler car tenu en partie confidentiel.

Comprendre l’emprise des GAFAM sur la publicité en ligne, c’est comprendre une variable clé : la quantité d’annonceurs qui utilisent leurs services.

Le rapport d’étude BUMP dédié aux investissements publicitaires en France en 2019 donne un aperçu du pouvoir de Facebook et Google.

On dénombre donc environ 66 000 annonceurs actifs en France en 2019. 70% d’entre eux utilisent le digital (environ 45000 donc), dont 43% sur Facebook (soit 28000). Facebook est donc utilisé par une petite moitié des annonceurs en France.

Là où ce chiffre devient fou, c’est que 66% de ses annonceurs sont exclusifs à Facebook.

18500 annonceurs français ne font donc que de la publicité sur Facebook. Certes, le réseau américain précise qu’ils dépensent des petites enveloppes budgétaires. Mais quand même.

Il est difficile d’analyse ce chiffre au-delà du constat de la force de frappe de Facebook. Toutefois, quand on sait les difficultés des éditeurs locaux, les abus fiscaux de Facebook, leur politique contestable vis à vis de la modération des contenus, il y a vraiment de quoi s’inquiéter.

Car le média le plus efficace pour aspirer des investissements est probablement aussi le plus dangereux.

2 thoughts on “La rente de Facebook en France rappelle celle des Pages Jaunes de la grande époque”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s