La dernière chance des points de vente physique avant leur colonisation digitale

Publié dans le Challenges de la semaine dernière, j’ai trouvé intéressante le dernier paragraphe de cet article :

Additionner les entreprises pour les amortir les frais fixes n’est plus la panacée. Cela a conduit au fiasco de Vivarte. Il n’y a plus de priorité entre les marques. Les responsables doivent garder la main sur les fonctions support pour être proches des clients.

Les boutiques physiques disposent d’une proximité physique immédiate, prompte à développer la relation client, ne serait ce que parce qu’on passe potentiellement tous les matins devant.

La logique de centrale d’achat ne fait pas le poids face aux géant du e-commerce. Les magasins physiques doivent plus que jamais devenir des lieux où les clients se sentent compris, traités, où ils peuvent toucher, sentir, interagir avec les produits.

Ca peut sembler évident mais c’est probablement la dernière opportunité à saisir par les bouclards avant qu’ils ne soient tous rachetés par Amazon et Cdiscount qui auront le cash pour s’implanter dans les centre-villes.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s