Une superbe illustration de la différence entre offline et online

Je n’étais pas parti pour évoquer ce sujet ce matin mais c’est en faisant ma revue de presse que je suis tombé sur cet article savoureux du FT.

Il explique par le menu l’extraordinaire accélération de l’adoption du e-commerce alimentaire dans le monde concomitant de la Covid.

Ce qui n’est jamais dit tel quel mais qui est révélé avec force graphiques, c’est l’absence flagrante – et non résolue – de rentabilité du e-commerce alimentaire :

Le plus rigolo, c’est que le modèle le moins rentable est aussi le plus populaire : quand des vendeurs préparent les commandes en se baladant dans les rayons.

Pourquoi ce modèle est le moins rentable ?

Pour la même raison qu’il était extrêmement rentable quand les gens viennent dans les magasins.

La philosophie de la grande surface est de *perdre les gens* pour leur faire écumer le magasin de long en large.

Aujourd’hui ce phénomène joue contre les distributeurs qui perdent un temps fou à préparer les commandes.

Je trouve ça super.

Voici la copie de l’article en intégralité :

1 thought on “Une superbe illustration de la différence entre offline et online”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s