Ca y’est même les publicitaires acceptent la data

Je suis rarement exalté par des contenus qui abordent *l’impératif changement de modèle des agences*. Je trouve ces formulations abusives. Ajouter un flux de revenu additionnel à son bilan ne signifie pas *changer drastiquement de modèle*. Bref, j’ai pourtant aimé cette interview de Guy Chauvel, patron de WNP (même si le terme *effondrement* me parait abusif).

D’abord parce qu’il est constructif : il ne condamne personne mais fait état des nouveautés à prendre en considération pour s’adapter aux besoins des clients.

Ensuite parce qu’il parle quand même un peu d’argent et c’est important car cela manque. Mode projet, RFP et pression des départements achat *coûtent 10 à 15 points de rentabilité aux agences*. Il ne cite pas la question de l’innovation mais elle me parait assez centrale aussi : on passe plus de temps sur des sujets non maitrisés que des sujets maitrisés, aussi, l’enjeu d’adapter son offre pèse sur la rentabilité

Finalement parce qu’elle est clairvoyante sur l’approche de la culture conseil sur le marketing. Racontée sans blabla. Sans pour autant condamner l’approche créative de masse classique (mais en lui suggérant de prouver son efficacité).

NB : aussi parce qu’il valide le modèle Artefact où data et création font bon ménage 😉 cf. l’annonce du mariage tb/prox.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s