La domination par le langage : le séparatisme de l’élite française

Je fais partie des citoyens pris en étau par la question de l’universalisme républicain.

Pris d’un côté par l’horreur glaçante et impardonnable des attentats à répétition commis par des intégristes de l’Islam.

Pris de l’autre conscient du sort inégalitaire réservé aux musulmans, modérés comme radicaux (sans parler de racisme, je crois qu’on peut au moins citer le cas des CV anonymes, nécessaires pour obtenir un entretien d’embauche quand on ne s’appelle ni Dupond ni Durand).

Je fais mon possible pour me ranger du côté de l’universalisme en me répétant que toutes les minorités discriminés (ethniquement, religieusement, sexuellement, physiquement…) ne se sentent pas obligées de tuer. Il n’empêche. Je ne peux refreiner la pensée selon laquelle n’être pas né du bon côté de la blancheur éduquée de culture chrétienne est un handicap en France en 2020.  

J’ai récemment été choqué par les déclarations de Gérald Darmanin sur le *communautarisme* des rayons de supermarché : halal, casher (mais aussi dans la même lignée les végétariens et véganes). S’il n’a pas formulé les choses telles quelles, dans sa bouche le communautarisme des rayons alimentaires est le premier pas vers le séparatisme, brandi par notre président.

Comme si lui, et plus largement le gouvernement, ne faisaient pas preuve de communautarisme. 

Quoi le gouvernement fait preuve de communautarisme ?

Oui.

Quand il emploie des anglicismes à tout bout de champs (startup nation, green budgeting, bullshit, top dow, back up…). Des anglicismes utilisés naturellement puisqu’ils sont des émanations de leur culture élitiste et internationaliste. Des anglicismes qui ne sont pas compréhensibles par tous nos citoyens. Ces anglicismes qui roulent dans la boue les classes moyennes et populaires. Ces anglicismes incarne les premiers de cordée. Ces anglicismes sont une frontière infranchissable pour les gens qui n’ont pas fait d’étude (seuls 13% des Français ont des diplômes supérieurs au bac+3, Source Kantar TGI).

La guerre contre le terrorisme islamique est non négociable, nous ne nous laisserons pas faire.

Mais pointer du doigts les séparatismes implique une exemplarité qui gagnerait à supprimer les anglicismes. Pour une langue inclusive.

3 thoughts on “La domination par le langage : le séparatisme de l’élite française”

  1. Tu as ma voix pour 2022.

    Concernant les anglicismes, en tant que snob parmi les snobs, j’ai souvent pensé que ceux qui en abusaient s’en servaient inconsciemment comme cache-misère de leurs propos. Et que la véritable élégance était de ne pas y avoir recours. Ce n’est pas toujours évident.

    C’était mon input.

    Like

  2. Bourdieu sort de ce corps !!! Mais Jean, de tout temps les “élites“ ou classes dirigeantes se sont élevées d’une façon ou d’une autre du “peuple“. C’est vieux comme le monde. L’alternative serait l’utopie d’une société sans classe. Un rêve dangereux qui n’a pas mené à grand chose de positif. En France, cela se résume à avoir bradé la qualité de notre école et renforcé le séparatisme linguistique. Il y a encore quelques décennies, quand on apprenait aux enfants à parler en français, on limitait cette barrière. Aujourd’hui, elle est devenue immense et produit probablement ce poison du désespoir sur lequel grandissent toutes les pires idéologies !

    Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s