Le retour à l’ancien régime ouvre la porte à de nouvelles jacqueries

J’ai aimé ce tribune délicatement outrée du FT au sujet de le l’introduction en bourse de Doordash, populaire société d’ubérisation de tout type de service, depuis la tonte de pelouse à la promenade des chiens.

La gig economy est ni plus ni moins que le retour de l’ancien régime.

Les privilégiés ont toujours pu se payer tout type de service.

Mais la facilité avec laquelle les startups font rencontrer la demande et l’offre est effroyable.

Comme le signale à propos l’auteur : la seule solution pour que les nouveaux damnés de la terre fasse entendre leur voix nous ramène à la fin du 19e siècle. Syndicalisation, violence, lutte.

Voici l’article en entier :

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s