Do not reply

Il faut qu’on se parle de ce messages de marques intitulés do not reply.

J’en parlais avec un ami venu à la maison hier soir, nous étonnant de la faible quantité d’opérations créatives à ce sujet, pourtant universel.

A l’heure des réseaux sociaux et du digital, il est aberrant que les marques n’invitent pas leurs clients à discuter par e-mail.

Si cela devait devenir le cas, cela impliquerait probablement beaucoup de main d’oeuvre pour traiter tous ces messages, probablement pas tous créateurs de valeurs.

Mais si nous étions capables de mesurer l’effet désastreux produit par un email do not reply sur le lien entre les gens et les marques, on se poserait probablement la question.

Vaut-il mieux entretenir la conversation et créer du lien ou cracher à la figure de ses clients au risque de les perdre pour toujours ?

L’enjeu d’une société qui crée plus de valeur avec moins de volume (aka croissance verte) passera sans doute par un investissement massif sur la relation client et la durabilité des liens.

L’absence d’investissement sur cette dimension indique une philosophie sociétale du jetable.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s