Les annonces presse du mois dernier : février 2021

Les échos, finance et marchés, 3 février

Un format qu’on ne voit plus assez : le marketing direct. Avec coupon d’adhésion. Pour soutenir on ne sait quel modèle alternatif mais un modèle alternatif. Ecole coraniques ? hébraïques ? catholiques ? montessori ? école dehors ? Quand le séparatisme continue à gangréner la bourgeoisie.

Les echos week end, 9 février

Rien ne va plus depuis le départ de Jean-Paul Goude aux Grandes Galeries. Genre vraiment rien.

Les Échos 9 février. 

Je ne sais pas quoi dire. Certains ultralibéraux dénoncent la sacralisation de la santé. Ils ont peut-être raison. On peut aussi faire le ménage hein.

Stylist, février

Ça c’est rare. Coup sur coup une grosse annonce L’Oréal, suivie d’un publirédac qui explique la dimension durable du produit, et des engagements de l’égérie.

L’obs, 12 février

Il n’y a rien à comprendre de cette annonce (le film est tout aussi incompréhensible), si ce n’est que la comédie n’illustre pas le bouclage. Et que ni Orange ni personne ne semble capable de nous expliquer pourquoi passer à la 5G. Il y a bien Free qui nous explique qu’il est numéro 1 (personne ne sait de quoi mais bon)mais quand même Apple ne sait pas quoi dire, c’est qu’il ne faut peut être rien dire. Bizarrement c’est SFR qui la boucle, et c’est bien.

JDD 14 février

La Saint-Valentin dans le JDD c’est magique.

D’abord une annonce improbable 100% boomer pour déclarer notre amour à la 4L de Renault ! Quelques jours seulement après l’annonce du relancement de la R5. Une bonne nouvelle couve-t-elle ?

Ensuite une annonce du gouvernement pour inciter les gens à continuer le télétravail. Une annonce bien. Bien composée, bien écrite, bien signée.

Et puis ce truc vraiment bizarre. Immensément impertinent en matière de ciblage. Et je ne parle pas de message : pourquoi un jus d’orange parle d’amour ?

JDD, 21 février

Quelques jours avant l’annonce du départ du patron, on sent un peu de laisser aller avec une accroche qui périphrase Donald Trump pour parler de développement durable. On n’a décidément pas tous les mêmes lunettes pour décoder le monde.

Pour terminer, je ne l’ai pas vu dans la presse mais voici mes annonces préférées du mois, pour Elephant Bleu, par ServicePlan :

Je refuse le diktat de la négativité

J’écris NLQ depuis 14 ans.

Chaque matin.

Et cela fait des années que j’observe, à déplaisir, un phénomène pénible : la popularité des mes articles est étroitement liée à leur degré de négativité.

Il y a bien quelques exceptions.

Mais globalement, plus je tâcle et plus je suis lu, applaudi, soutenu.

Si cette observation est soutenue par le partage de mes articles NLQ sur les réseaux sociaux (globalement un article qui est liké dans l’heure obtient 2x plus de vues qu’un article non liké dans l’heure), cela n’explique pas tout.

De la même manière que j’ai quitté Twitter car ce creuset de négativité me rendait malheureux, je refuse de laisser aller NLQ à la négativité.

Tant pis pour l’audience, tant pis pour les likes, tant pis pour vous les lecteurs.

Je ne vais pas me transformer en ronchon pour l’audience.

D’abord parce que je préfère être positif et que c’est important d’être optimiste.

Ensuite parce que depuis ma position professionnelle je vois des tonnes de belles nouvelles, de belles perspectives, de défis passionnants.

Pour terminer parce qu’il est intellectuellement plus difficile d’être constructif que dépréciatif.

J’essaie de tenir ce blog pour articuler ma pensée, par la laisser aller à des facilités.

Allier performance et durabilité : ce n’est pas possible, c’est évident

Ce n’est pas la première fois qu’on voit ça (Nike avait lancé un service de ce type pour les chaussures d’enfant il y a quelques années) mais j’ai aimé que les baskets par abonnement soient enfin disponibles pour les gros sportifs.

La marque On vient de lancer Cyclon, un abonnement à 30 euros par mois pour recevoir des chaussures neuves tous les 400 kilomètres.

Il y a une réalité assez pénible avec les équipements de sport quand on pratique à haute dose : plus le matériel est bon et plus il est fragile (les dernières Nike Marathon ont moins de 200 km d’autonomie !!).

Au nom de la passion des sportifs, on leur sert des produits à la durée de vie minuscule, à la manière des pneumatiques pour les voitures de course.

Je vous épargne les inquiétudes sur la durabilité de cette approche, qui donne vraiment l’impression d’être un criminel (à titre personnel, j’use entre 5 et 6 paires par an).

J’aime que les marques fidélisent par les gros usagers, avec un modèle économique qui allie performance et durabilité.

Bravo.

Les films Pagen illustre l’enjeu de reconsidération

J’ai pris du plaisir en regardant ces films pour la marque de pain scandinave Pagen.

Ils adressent sans détour une problématique souvent rencontrée en communication : la reconsidération.

Considérée par certain comme un problème de riche, la reconsidération n’en demeure pas moins stratégique.

On doit faire reconsidérer une marque ou une offre quand elle est connue, mais pour de mauvaises raisons.

Il s’agit donc d’adresser la connaissance des gens mais de la prendre à rebours afin de les rendre capables d’entendre une nouvelle vérité au sujet d’une vérité qu’ils croyaient acquise.

Pagen, c’est l’histoire d’une marque tellement familière qu’elle se cache dans le quotidien.

Il s’agit donc de changer ce rôle de figuration pour lui redonner sa valeur incontournable.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #453

1.L’histoire des blagues du premier avril est une histoire de mépris de classe.

2. Les fumeurs de joints ont leur cérémonie culturelle.

3. Les calories ne demandent pas la même énergie pour être digérées. Aussi, la nourriture industrielle demande moitié moins d’énergie pour être absorbée.

4.Il y a du ciment dans nos couverts !

5. Les curseurs de souris sont inclinés car dans les années 70 la résolution des écrans empêchaient de les rendre lisibles s’ils étaient positionnés de manière verticale.

6. Marie Tussaud était spécialisée dans la confection de masques de mort.

7.Le label death row est propriété de Hasbro l’éditeur du Monopoly.

8. Voici le classement des 10 premiers pays consommateurs de vin dans le monde :

  1. Norfolk Island 77.8 bouteilles par individu
  2. Vatican City 76
  3. Andorra 66
  4. Croatia 63.3
  5. Portugal 61.8
  6. Slovenia 57.5
  7. Macedonia 55.2
  8. France 54.4
  9. Switzerland 50
  10. Italy 45

9.A la Renaissance, les mathématiciens attiraient les élèves et les crédits en organisant des joutes mathématiques.

10. Un ménage français possède en moyenne 9 gros appareils d’électroménager et 17 petits.