Les Français ressentent un besoin de protection

J’ai repêché un article du Monde de septembre, dans lequel un mot clef aide à comprendre l’époque :

Mais, plus la crise est forte, plus l’angoisse est importante, plus les Français demandent de la protection et se raccrochent à des institutions dont ils estiment qu’elles ont dernièrement tenu le choc, joué un rôle positif et les ont protégés.

Le sentiment de crise sans fin (maladie, terrorisme, économie périlleuse, identités, environnement…) plombe l’occident.

Il apparait dés lors assez normal que les Français ressentent le besoin d’être protégés par leurs institutions.

Il semble logique que les thématiques qui s’imposent petit à petit aux élections présidentielles gravitent autour de la capacité de protection du candidat.

C’est une erreur de pensée que la droite impose au débat les sujets qui font peur.

C’est l’époque qui fait peur.

Chaque partie politique a le devoir de s’emparer de ces sujets, sous peine de disparaitre.

Voici l’article au complet :

Associer la récompense à l’effort : le cas Bud

Une bonne campagne de planneur.

La bière récompense associée traditionnellement aux après-midi de travail dans un ranch a été remplacée par la bière récompense après une séance de sport.

Et d’un coup l’indulgence est associée à l’effort.

Pourquoi pas.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #465

1. La viande ne représente que 5 % du contenu de l’assiette mais 50 % de l’empreinte sol d’un consommateur français. Merci xavmod

2. Buzz Aldrin est le premier humain à avoir communié sur la lune.

3. La ville de Gothenburg a imaginé un square pour enfant qui s’améliore quand il pleut.

4.Un peu à la manière de la zone entre les deux Corées, l’ancien rideau de fer héberge une initiative de protection de l’environnement.

5. Microsoft n’a toujours pas gagné un dollar avec la Xbox.

6. Il y a eu une station de ski à Arcachon.

7. Un toponyme pléonastique est un toponyme qui comprend un pléonasme.

8. L’histoire de cet avocat qui fourrait des trombones dans ses cigares pour créer une cendre géante et déconcentrer les jurys.

9. Il y a des gens qui vont déterrer des jeans au fond des mines du 19e siècle

10. Le bitcoin consomme plus d’énergie que la Norvège.

Une colonne intéressante sur le vote des Français

J’ai trouvé assez intéressant cette analyse publiée il y a quelques jours dans Libé.

J’admets une préférence assez nette pour les arguments 3 et 4.

J’ose même en avancer un 6e, plus conjoncturel : en 2021, les partis de gauche ne font pas envie. Guéguerres puériles et atomisation des idées racontent une histoire qui ne fait pas du tout envie.

Je suis traditionnellement électeur de gauche (sauf depuis 2017, Macron aux 2 tours, surtout pour lutter contre Le Pen) et je dois bien avouer que je suis plus consterné que jamais par cette guerre de copropriété.