Romeo Reboot conjugue contenu de qualité et technologie de pointe pour cibler les hommes brésiliens

Attention, campagne dingue.

Axe Brésil lance Romeo Reboot, quatre court-métrages* de 12 minutes réinterprétant le texte mythique de Shakespeare. 4 grands réalisateurs brésiliens derrière la caméra. Une très grosse production, un peu à la manière de BMW en 2001**.

Au-delà de la qualité de réalisation, c’est du point de vue stratégique que cette campagne de distingue.

Pour assurer un intérêt global des contenus, Axe a créé 4 films correspondant aux 4 grands drivers de la catégorie : Artsy, Fresh, Naturals et Roots.

Parce que segmenter en 4 cibles c’est pas assez drôle, chacune de ces 4 bandes-annonces sont polymorphiques : elles puisent dans une base de plans, musiques et montages calibrés en fonction du goût des internautes pour créer une multitude de bandes-annonces uniques et adaptées aux hommes ciblés.

C’est au final 100 000 versions du trailer qui vont tourner pour donner envie aux gens de regarder ces films, évidemment ciblées en programmatique avec la crème de la crème des bassins de cookies.

En voici un. Quelques autres sont disponibles sur le site de Adage.

Rendez-vous à Cannes.

*Voici les 4 courts.

La version de Daniel Rezende.

La version de Rafael Grampa.

La version de Alex Gabassi.

La version de Manuel Nogueira.

** Pour toi jeune ignorant.

10 films bien écrits

On revient à la charge après ces 4 premières itérations des films les mieux écrits.

1. Johnnie Walker : From the Future. La personnalité projetée : un classique, réservé aux marques leaders.

2. IKEAMake time for living—Teddy’s Speech. C’est dans la maison que ça se passe. Le dernier havre de paix. Les meubles qui ne gênent ni la (bonne) marche, ni le discours.

3. Axe Hair. Une tonalité très Old Spice pour une mission très simple : apprendre aux ados à se coiffer « comme ils aiment ». Ca n’a l’air de rien mais les vidéos de grooming masculin ne courent pas les rues…

4. Backcountry : this is Backcountry. Une promesse finalement classique dans l’univers des marques outdoor. Juste une question d’éxé.

5. Solidarités International. Malgré un message controversé, un très beau travail d’écriture.

6. CIC : on vous rappellera. Stéphane de Groodt au service d’une promesse pas très claire mais bien identifiée : la banque futée pour les gens futés.

7. Call of Duty. La rivalité. La petite voix. L’obsession. Merci Gaëtan.

8. Chrysler : road to greatness. Un peu facile mais toujours aussi efficace.

9. Neuf Telecom : ça n’a pas vieilli. Monstrueux.

10. Jeep : built free. On aime la voix off au timbre inhabituel, le petit laïus sur la liberté qui ressource le 4×4 aux racines de son positionnement : réservé à des gens qui ne font pas comme tout le monde et qui préfèrent sortir des sentiers battus. A l’époque, on les appelait les hippies. Aujourd’hui, on les appelle les yuppies.