10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #2

1. Le système d’indexation adopté par tous les centres de documentation et bibliothèques du monde (accessoirement, le proto-ancêtre de Google) est né en Belgique, à Mons. Le Mundaneum rêvait en outre d’une société utopique articulée autour de l’accès au savoir, préfigurant au passage les bases de l’ONU. Rien que ça.

2. Le style Rahan revient en force. Certains parents fortunés s’amusent à transformer les dents de lait de leurs enfants en pendentifs dorés : les knockouts… C’est dégueulôsse.

3. Johnny a adapté Hamlet en opéra rock. Hamlet Hallyday a failli lui coûter sa carrière. Réservé aux puristes. Merci à Louis des Coqs en Pâtes pour la découverte.

Continue reading “10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #2”

Le droit de flipper

A l’occasion des 60 ans de la déclaration des droits de l’homme (signée en 1948), Amnesty International a asséné une piqure de rappel générale à la population belge.

Afin de mettre en lumière la liberté dont jouissent la majorité des pays occidentaux, l’association a procédé à une opération plurimédias déclinée en plusieurs temps, articulée autour de la réflexion  “et si nous vivions dans un pays où les droits de l’homme ne sont pas respectés?”.

L’opération débute avec des “caméras cachées” placées dans les lieux habituellement réprimés : culture, religion, éducation, hôpitaux… Des gorilles façon Farenheit 451 font mine d’interdire une représentation théâtrale, l’accès aux soins à une personne originaire du Maghreb ou la célébration d’un mariage entre un blanc et une black, le tout sous les yeux outrés des badauds.

L’intégralité de ces interventions parfois musclées était filmée puis diffusée sur internet en vue de faire réagir la populace… De fil en aiguille, le dispositif prend de l’ampleur : interdiction d’accès au site d’un célèbre quotidien belge, site d’Amnesty bloqué au motif d’une perturbation de l’ordre moral, vidéos supplémentaires postées et réactions en cascade dans l’opinion publique, pétitions…

La mobilisation et les réactions des Belges est une preuve suffisante du succès de cette opération.

Le case study ci-dessous vous donnera les détails de l’opé :