10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #31

1. Tank est un mot d’origine sanskrit, désignant un réservoir d’eau douce.

2. Wikipédia a commencé comme un side project, ie. un outil collaboratif visant à aider les collaborateurs d’un projet d’encyclopédie en ligne à travailler ensemble.

Cette vidéo fait allusion au pastafarianism : une pseudo religion geek créée en 2005 à l’initiative d’une bande de physiciens américains suite à la décision d’écoles yankees d’enseigner le créationnisme en cours… Les physiciens ont ainsi inventé une déité satirique, le Flying Spaghetti Monster, “à l’origine du monde” :

Ça malheureusement, je le savais déjà (et j’en ai honte).

3. L’architecture de l’immeuble de la SACEM à Neuilly a été inspirée par un piano à queue.

4. Black Eyes Peas est un terme d’argot désignant une balle de revolver. Le petit pois leur va bien aussi.

5. Les NEET, appellation britannique désignant une frange des inactifs, les Not in Education, Employment or Training. En voila quelque uns du Japon :

6. L’épisode tragique de la peste de la danse, survenue à Strasbourg en 1518. Bizarre qu’il n’y ait aucune trace de cette free party moyenâgeuse en français mais c’est sublime. Merci Chloé.

7. L’hypothèse des temps fantômes, une théorie de la conspiration comme on les aime. Initiée par un allemand nommé Heribert Illig, cette proposition stipule que le début du Moyen-Age n’a jamais existé. Cette allégation repose sur une preuve d’inconsistance architecturale : la rémanence du style roman au 10e siècle invalide la possibilité que ce soit écoulé plusieurs siècles. Selon Heribert, la période carolingienne a été montée de toutes pièces.

8. Non content d’être l’auteur auquel on attribue la formalisation de la pyramide des besoins (dont l’usage est assez discuté cependant), le psychologue Abraham Maslow est également l’auteur de la loi de l’instrument. Une de ses phrases résume parfaitement son point : It is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail.

Formulée initialement par le penseur Abraham Kaplan, la loi de l’instrument évoque de lointains souvenirs très masculins : Give a small boy a hammer, and he will find that everything he encounters needs pounding. Ça ne vous rappelle rien?

9. Le salaire annuel moyen chez Goldman Sachs est de 430 000$.

10. Parfait exemple de marque exploitant la corde communautaire, Surcouf était un pirate (un corsaire plus exactement).

I got a feeling : ce que nous apprennent les Black Eyes Peas

Incroyable ce nouveau clip des BEP. Léché, beat universel, paroles sophistiquées. On va  se remuer le boule sur ce mondo-tube tout l’été, à coup sûr. Outre ses qualités intrinsèques, cette vidéo est une petite pépite contemporaine, un témoignage unique et riche sur notre époque.

Qu’est ce qu’on lit à travers ces 5 minutes de bonheur pur?

  • Le placement produit a de beaux jours devant lui. Nokia et Asus s’en donnent d’ailleurs à coeur joie. On voit apparaitre le dernier né de la marque scandinave au tout début du clip, puis un netbook de la marque coréenne quelques secondes (2’52)
  • Autotune, le plus ringard des logiciels branchés, n’a pas encore été lâché par les producteurs, malgré toute la peine que se donne l’hypocrite Jay-Z (ça ne m’étonnerait pas qu’il soit de près ou de loin derrière les BEP).
  • En 2009, la récession impose un train de vie modeste, on est en pleine mode du Do it Yourself : on fait la teuf à la maison (Adidas ou la série britannique Skins ne sont pas innocent dans ce regain d’intérêt pour les salons parentaux), on prépare soi-même ses cookies (4’23) ; sans pour autant être chiant. On peut encore s’asperger d’alcool. La Kronenbourg a juste remplacé le Roederer.
  • En 2009, on est OUVERT : on festoie entre gens de toutes les couleurs – façon Mickeal Jackson dans les années 90 – on ne rejette pas les freaks – on se déguise comme les Misfits (3’01), Busta Rhymes ou le Mr Jack de Tim Burton – et on se roule des pelles entre meufs. Sarah Palin l’homophobe a démissionné et même Darkplanneur en parle, c’est dire si les gays sont tendances. Cerise sur le gâteau, on case des Mazeltovs à droite à gauche, histoire de surjouer encore un peu plus l’oecuménisme (vers une résolution du conflit israelo-palestinien?) de la pop musique.
  • Mais d’où provient toute cette belle énergie? Du nouveau président bien sûr, pour qui Will.I.Am, un des chanteurs du groupe, a bossé, travaillant par là même sa notoriété. Le drapeau américain circulaire en arrière-plan ne vous rappelle rien? Pas même le logo de la campagne de Barack?
  • La Production rajeunit, elle a baigné dans les mêmes influences kitsch et mémétiques que nous…  Vous ne connaissiez pas encore Hooked on a feeling?
  • L’avenir sera radieux et va changer, la preuve, The End est écrit en lettres de lumières… Le futur ne sera pas dark, mais lightfull.

Ouf ! Grâce à BEP, on en a appris des choses. Au fait, c’est quoi leur chanson déjà?