10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #285

1.L’horloge florale permet de savoir l’heure qu’il est uniquement en fonction des moments de la journée où certaines fleurs bourgeonnent.

2. Grandmaster Flash tient son nom de sa technique de mix où grâce à des inscriptions au crayon gras sur les vinyles, il pouvait passer d’un disque à l’autre très vite.

3. Le brown-out succède au « burn-out » et « bore-out ». C’est une maladie du travail provoquée par une opposition entre l’éthique personnelle d’un salarié avec les tâches professionnelles qu’il lui est demandé d’accomplir.

4. Le matte painting : une vieille technique pour abaisser le coût des tournages de films.

5. Shaquille O’Neal est un excellent investisseur : il possède des parts dans Google, Vitamin Water ou Five Guys.

6. Il y aurait un million d’enfants nés grâce au programme d’échange Erasmus. Merci Alex

7. Le RER devait initialement s’appeler Métro Express Régional Défense Etoile… Merci Victor

8. Aucune marguerite ne compte 6 ou 9 ou 12 pétales. La réponse est mathématique. Merci Bran

9. 1/8 de l’espace de la cartouche du jeu Sonic sur Megadrive était réservée au jingle Sega (5’50).

10. Tout soulier est une chaussure, mais tout ce qui chausse le pied n’est pas un soulier.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #218

1. Rembrandt est le seul peintre passé  à la postérité via son prénom.

2. Avec 121.000 sociétés exportatrices sur 3,1 millions d’entreprises, la France compte 4% de boites qui vendent à l’étranger.

3. La sprezzatura : le swag a l’italienne. Merci Nicolas

4. Pourquoi les sièges de cinéma sont rouges ? Cette couleur a été choisie en opposition au vert, couleur maudite au théâtre et au bleu, couleur liée à la royauté qui a été délaissée pour des raisons d’éclairages et de luminosité.

5. Avoir le seum vient de l’arabe sèmm signifiant venin. Merci Julien

6. Le bore-out est un dérivé du burnout où ce n’est pas le surmenage mais l’ennui en entreprise qui produit des troubles. Merci Fabien

7. Les dashcams : nouvelle bête noire des compagnies d’assurance.

8. Les easter eggs sont aussi l’occasion pour les développeurs de laisser leur signature à un produit traditionnellement anonyme.

9. Chez IKEA, on parle de breath-taking items (prix accessibles) ou de husband killers (produits compliqués à assembler).

10. La vogue des entreprises libérées : moins de hiérarchie, plus d’autonomie = croissance et bien-être. Merci Eric