10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #235

1. Vu dans Le Loup de Wall Street, le nom des quaaludes vient de la contraction entre quiet et interlude.

mcgangbang

2. Il existe des gens qui ne savent pas se satisfaire des choses telles qu’elles leur sont données. Ils décident donc de recombiner les menus du McDonalds (ou de n’importe quel autre fast food). Merci Vincent et Julien

3. L’étymologie de antipode = les pieds opposés, ie. les gens qui marchent à l’envers.

4. Jeter une pièce dans une fontaine remonte à l’Antiquité : les gens remerciaient les dieux de leur offrir de l’eau potable en laissant des offrandes devant les sources.

canon_meridien

5. Le Palais Royal héberge depuis le 18e siècle le canon méridien, qui tonne tous les mercredis à midi pile grâce à un astucieux système de loupe et de poudre.

6. Le moine Mabillon voyageait tellement qu’au 16e siècle, il est devenu un verbe générique synonyme de déplacement, façon Google.

7. Le tropisme pour les bonbons rouges donne une autre lecture des assortiments Haribo : ils sont le fruit de la même logique de bundling qu’un album musical ou un magazine.

8. La taille du béret des chasseurs alpins leur permet d’y emmitoufler leur pied lorsqu’ils dorment en montagne.

9. C’est Jay-Z qui a écrit Still D.R.E.

10. Tous les albums des Beach Boys furent enregistrés en mono, Brian Wilson étant sourd de l’oreille droite. Merci Julien

Quand les marques se foutaient du tiers-monde

Afin de terminer la semaine de la réaction en beauté, passons quelques minutes à dénigrer ces marques qui n’hésitent pas à utiliser l’image des pays en voie de développement pour se faire mousser.

L’idée n’est pas de cracher sur les marques qui font du charity business (Croix-Rouge, Unesco, Unicef…) ou du ethical business (Veja, Misericordia, OLPC…) mais d’épingler celles qui exploite grossièrement dans leur publicité les pays pauvres.

Palme d’or incontestable à Burger King et son agence Crispin Porter + Bogusky via la campagne Whopper Virgin. Le principe est très simple : prouver la supériorité gustative des hamburgers BK en organisant un blind test avec des gens qui n’ont jamais eu aucun contact avec la culture occidentale.

Magie. Beauté. Plaisir. Les indigènes préfèrent Burger King.

Vice Magazine publiait une note sur Paul Frey, un street photographe qui a consacré une série à la marque Ray Ban. Intentionnelle ou non, elle dénote le manque de style des hindous à travers des portraits comparés “avec et sans lunettes”. Pas classe.

Le reste de la série est ici.

Quoi d’autre? On se souvient de Peugeot et son film (multi primé dans les festivals) 206 qui utilise sans gêne la misère des habitants de l’Inde :

Comment oublier la Banque Populaire et ses indigènes traversant l’Atlantique pour aller ouvrir un compte à Barbès (ils n’attendaient que ça).

C’est vrai qu’ils sont pratiques ces abrutis. Ils ne connaissent rien, sont totalement ringards, vivent à poil, n’ont pas une thune et rêve d’immigrer dans les pays riches. On n’aurait pas rêvé pareil faire-valoir pour une marque qui veut expliquer qu’elle est compréhensible/accessible/ouverte à tous, même aux miséreux. Quelle générosité d’esprit.

Les idées me manquent mais il doit y en avoir bien d’autres…