Les tendances 2016 vues par Carat

Les prévisions Carat 2016 sont biens, comme souvent (notamment les diapos “implications pour les marques”).

Le premier thème traité est celui des écosystèmes, indispensable pour comprendre la façon dont le web évolue. Chaque seconde est une mise à l’épreuve des principes originaux de liberté et d’accès universel de l’information. La propriété menace.

Le second thème est celui de l’intelligence artificielle. Traité de manière honnête : on ne parle plus de robot et de neurones mais de nouvelles modalités de programmation des machines. L’intelligence artificielle qui sait décoder des émotions est moins mystifiante quand on sait qu’elle se contente de reconnaitre des emojis ou des influx nerveux.

Bonne lecture.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #249

1.Le code-barre a été inspiré par le langage morse.

2. On critique le coût de la vie dans la Silicon Valley mais durant la ruée vers l’or, un petite-déjeuner copieux pouvait coûter plus de 1000 dollars (indexé à la valeur du $ de l’époque).

3. Chaque nouveau cadre du groupe Denstu engagé au Japon doit gravir le mont Fuji.

4. Rambo devait mourir à la fin du premier épisode en se suicidant avec l’arme du Colonel Trautman mais les tests ont conclu que les spectateurs trouvaient ça trop déprimant (cette première fin est conforme à celle du livre de David Morrell). Merci Etienne

5. Un chargeur de Macbook Pro héberge un microprocesseur aussi puissant que le Macintosh de 1984.

6. Esclave descend du mot slave.

7. La rue aux Ours était originellement la rue aux oies, accueillant de nombreux rôtisseurs parisiens.

8. Avant d’être un l’alphabet des aveugles, le braille fut une technique demandée par Napoléon pour que les soldats puissent communiquer de nuit et silencieusement.

9. L’utilisation des mots compliqués donne l’impression d’intelligence de l’émétteur.

franck-margerin-dessinateur-j-avais-une-liberte-totale-sauf-pour-le-personnage-de-malabar,M281596

10. Franck Margerin a commencé sa carrière comme dessinateur publicitaire pour Malabar.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #118

1. L’algorithme pour gagner à pierre, feuille, ciseau à tous les coups.

2. La drôle d’histoire derrière le nom des rames de RER. Merci Olivier

3. Le vélo, déjà, toujours…

4. Le Real Madrid détient 40% des droits à l’image de ses joueurs.

5. Carat = Centrale d’Achat Radio Affichage Télévision. Merci Xavmod.

6. Cookie Puss, une mascotte publicitaire low-tech citée par Howard Stern, les Beastie Boys, “The Family Guy”, Regis and Kelly, Philip Glass ou Patton Oswalt.

7. L’expression goofy footer familière aux sports de glisse vient de Disney. Merci Sébastien.

8. Lancée en 1955, la Dodge La Femme est la première voiture officiellement adressée aux femmes.

9. Les abonnés ne représentent que 16% des gens qui fréquentent les bibliothèques municipales.

10. Depuis 2005, le revenu (toutes sources confondues) des inactifs est supérieur aux actifs (cf. Challenges).

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #30

1. Odonymie = nom des rues. Cet article Wikipédia nous apprend que Paris est la ville ayant attribué le plus au monde de noms de rue à des noms de combattants.

2. Depuis que le Wall Street Journal online est payant, Rupert Murdoch a demandé à sa rédaction de “chanter pour le diner”, comprenez être aux petits soins pour le lectorat, à traiter selon les codes de l’internet : proximité, vulgarisation et fun. Résultat : des contenus apparemment géniaux.

3. Olivier Bomsel, économiste Français (voir ce beau portrait signé Télérama), a publié un ouvrage sur le gratuit deux ans avant celui de Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired, dont je vous invite à redécouvrir la substance ci-dessous :

4. Il est d’usage courant de coudre les boutons d’une chemise à gauche pour les femmes (parce qu’elles étaient habillées par leur servante de droite) et à droite pour les hommes (afin de laisser la main droite libre pour un coup d’épée).

5. L’existence formidable de l’inventeur controversé Franz Anton Mesmer, récemment exposé à Versailles dans le cadre de «Sciences et Curiosités à la Cour de Versailles».

6. L’histoire de l’introduction des vers à soie en Occident, volé avec style par les Romains par l’entremise des Byzantins. Merci Sebastien.

7. Le carat, mesure du poids et de la qualité des pierres précieuses, tire son nom de la fève du caroubier, utilisée comme étalon masse dans la Grèce Antique.  De même que l’obole était une unité de valeur et de masse.

8. Depuis 2010, les pays émergents achètent plus d’automobiles neuves que les pays industrialisés.

9. La création des pages fans sur Facebook procède d’une décision financière, suite à une levée de fonds du social network (cf. slide 2):

10. La première croissance mondiale, c’est Singapour, avec un score de +14,7% de son PIB en 2010.

Le média patron

Il y a quelques mois, nous avions consacré une veille de Né Kid au rôle joué par les patrons dans les politiques de marque.

Tour à tour démiurge, financier, égérie, provocateur (cf. cette note sur Jean-Pierre Dupire) ou simple visage, le “patron-média” présentent de nombreux avantage : économie de coûts, motivation interne et externe, esprit de corps, déclinaison créative envisageable, etc.

La régie publicitaire de MTV (au nouveau nom un peu bizarre : MTV Networks Brand Solutions) a ainsi misé sur les patrons pour promouvoir son nouveau positionnement au titre évocateur : le plan culte.

Résultat : 9 patrons d’agences média immortalisés sous les traits de leur héros culte. Simple et sympa. Ici, le co-DG de Carat :

Vous trouverez les autres photos ici.

Pour mémo, la veille sur les patrons :