L’épreuve de l’infrastructure : comment les GAFA ne peuvent échapper aux sols

Amazon devrait devenir la première entreprise de l’histoire à dépasser 1 trillion de dollars de capitalisation boursière. Avec Alibaba en Chine, les deux larrons règnent sur le e-commerce comme Facebook et Google sur la publicité en ligne.

Pourtant le e-commerce, même dans les pays très digitaux, ne dépasse jamais 15% des dépenses des ménages. C’est énorme et minuscule en même temps.

Qu’est-ce qui les empêche de grossir davantage?

L’immédiateté.

Amazon a beau promettre de livrer en une journée, cela reste plus long que de descendre en bas de chez soi à l’épicerie ou de s’arrêter dans un supermarché en rentrant du bureau.

La vérité c’est la rue. Tôt ou tard il faut y descendre. Avec ou sans drones, avec ou sans voitures autonomes, avec ou sans entrepôts volants.

Il y a 10 ans Dixons rachetait Pixmania. Carrefour Rue du Commerce il y a quelques années. Jet.com avec Walmart il y a quelques semaines. Pour des résultats décevants.

Aujourd’hui les centres commerciaux Intime sont rachetés par Alibaba, Amazon ouvre des corners à NYC et multiplie les entrepôts pour gagner en proximité, Uber se repositionne comme le successeur de UPS grâce à sa maitrise de la data des déplacements…

Ils ont beau tourner autour du pot, tôt ou tard, il faudra se rendre à l’évidence : le prochain palier de croissance se fera dans le mortar, avec des coûts opérationnels autrement plus élevés, une trésorerie en peau de chagrin, des juridictions nationales.

L’adage internet the first trillion is the harder to make est battu en brèche par la réalité du sol : le e-commerce sans infra c’est relativement facile : les états soutiennent, les banques abondent. Le 2e trillion, c’est celui des sols. Des pays, des salariés, des impôts, des coutumes locales.

Il est évident que Carrefour n’aurait pas pu créer Amazon.

Mais est-ce que Amazon peut créer Carrefour?

On verra.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #284

1.Donner des iPad à ses pilotes de ligne = faire des millions de dollars d’économie par an en carburant.

2. Le Canard enchainé est officiellement le gossip girl – aka le blog anonyme crowdsourcé de potins – des politiciens qui avouent l’alimenter.

3. Carrefour devait s’appeler Agora. Carrefour fut choisi car la direction avait peur que les clients y cherchent des chats (source LSA). Merci Etienne

4. Hillary Clinton serait une lointaine cousine de François Hollande. Merci Charlène

5. Les Américains votent le mardi pour des histoires de chevaux. Merci Vincent

6. Les Tic Tac ont le droit de dire qu’ils sont sans sucre car la dose de sucre qu’ils contiennent est inférieure au standard requis par les autorités sanitaires.

7. Les deux peurs universelles : les chutes et les grands bruits.

8. Plus on entend une information et plus on considère qu’elle est vraie.

9. On peut faire mûrir un avocat en le passant au four.

10. L’histoire de l’invention du high five. Merci Neil

Comprendre le développement des GAFA avec Scott Galloway

Je ne sais pas ce que Scott Galloway mange le matin mais son débit est à la hauteur de sa réflexion : solide.

Pourquoi les GAFA vont bouffer la pub ou choisir de l’ignorer (cf. les exemples de L’Oréal).

Pourquoi Amazon préfère grandir à marge nulle pour ne pas être parasité par les marchés.

Pourquoi Apple lance une montre : pur opportunisme sur les marchés.

Pourquoi les GAFA se croient au-dessus des lois.

Pourquoi Amazon va racheter Carrefour et Macy’s.

Pourquoi Google va remplacer le ministère de l’éducation.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #235

1. Vu dans Le Loup de Wall Street, le nom des quaaludes vient de la contraction entre quiet et interlude.

mcgangbang

2. Il existe des gens qui ne savent pas se satisfaire des choses telles qu’elles leur sont données. Ils décident donc de recombiner les menus du McDonalds (ou de n’importe quel autre fast food). Merci Vincent et Julien

3. L’étymologie de antipode = les pieds opposés, ie. les gens qui marchent à l’envers.

4. Jeter une pièce dans une fontaine remonte à l’Antiquité : les gens remerciaient les dieux de leur offrir de l’eau potable en laissant des offrandes devant les sources.

canon_meridien

5. Le Palais Royal héberge depuis le 18e siècle le canon méridien, qui tonne tous les mercredis à midi pile grâce à un astucieux système de loupe et de poudre.

6. Le moine Mabillon voyageait tellement qu’au 16e siècle, il est devenu un verbe générique synonyme de déplacement, façon Google.

7. Le tropisme pour les bonbons rouges donne une autre lecture des assortiments Haribo : ils sont le fruit de la même logique de bundling qu’un album musical ou un magazine.

8. La taille du béret des chasseurs alpins leur permet d’y emmitoufler leur pied lorsqu’ils dorment en montagne.

9. C’est Jay-Z qui a écrit Still D.R.E.

10. Tous les albums des Beach Boys furent enregistrés en mono, Brian Wilson étant sourd de l’oreille droite. Merci Julien

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #234

1. Il y a un siècle, des Parisiens vivaient du recyclage des crottes de chien qu’ils vendaient aux teinturiers.

2. Dans les jardins publics, des aires de jeu pour les seniors.

3. L’époque où on utilisait les douzaines, plus commodes pour être divisées. C’est de là que vient la douzaine d’oeufs. Merci Vincent

4. Le nom de la marque d’équipements sportifs Duarig vient du nom de son fondateur : Giraud écrit à l’envers.

5. Le projet point virgule incite les personnes ayant des problèmes psychologiques à se tatouer un point virgule sur le poignet afin de signifier leur désir de progrès.

6. Traduit en chinois, Carrefour sonne comme « La Maison de la Joie et du Bonheur». Merci Yann

7. L’histoire des pastilles Fisherman’s Friend est celle d’un pharmacien souhaitant soulager les pêcheurs nordiques de leurs problèmes respiratoires, dues à leurs conditions de travail extrêmes. Merci Emeline

8. La clef de compréhension ultime des Looney Tunes. Merci Antoine

9. L’étymologie de lune de miel = la douceur du miel, la durée d’une lune (environ 30 jours)

10. Boire un cocktail dans un verre lourd améliore notre expérience gustative.