10 things I didn’t know last week #177

1. Christian atheism: a theological position in which the belief in the God of Christianity is rejected or absent but the moral teachings of Jesus are followed.

2. Super Mario Bros had 256 hidden levels accessible by swapping your cartridge with Tennis without turning the console off.

3. Harpic = Harry Pickup.

4. Each French gambler spends an average 2000 euros per year betting.

5. Needles within Sports cars dashboard rise from the left to the right. Thanks Guillaume

6. As for Le Tour de France, UEFA Champions League was ignited by a French newspaper: L’Equipe.

7. Demolition Man was released in two different editions. The U.S. Release featured Taco Bell as the prominent Fast Food franchise of the future, the International Release featured Pizza Hut instead.

8. Some economists support a cigarette subsidy to save society money. Because they die early, smokers save society roughly 32 cents for every pack they smoke.

9.  War pigs vs. war elephants in Ancient Rome.

10. Eye contact increases brand trust?

cereal psychology

Réinstituer le tabac dans le court terme

temps horloge guérison attente

Ce film du ministère de la santé britannique s’attaque avec talent à la question du terme dans les mécaniques de prise de décision.

L’impossibilité de sentir les dommages du tabac à court terme incite les gens à repousser aux calendes grecques leur arrêt.

Ce film illustre l’incidence du tabac sur nos santés en 15 cigarettes.

Parmi les 3 piliers de la théorie du comportement planifié (désirabilité, influence des proches et capacité à réussir), ce film s’attaque au premier (ai-je besoin d’arrêter tout de suite?) afin de réinstaller dans le court terme une décision considérée comme ayant des incidences sur l’espérance de vie, soit à (très long terme).

Futé.

Planning low-cost : ça démarre en trombe

Il fallait que ça arrive. Depuis l’annonce du lancement d’une offre de planning low-cost par BDDP, on attendait avec impatience les premiers résultats. Je ne sais pas si la campagne Dior Eau Sauvage est à porter à leur discrédit mais il faut bien constater que le planning ne s’est pas pris la tête pour conceptualiser la cible du produit.

La marque avait déjà défrayé la chronique au mois d’avril lors de la première parution du visuel mettant en scène une photographie d’Alain Delon datée de 1966, la cigarette en moins (souvenez-vous, on avait fait e même coup à la pipe de Jacques Tati).

090928_delon-eau-sauvage

Habitués des néologismes qualifiant une catégorie de population (esthète du quotidien, apérisien…), les départements de planning des agences font habituellement un petit effort pour inventer ou baptiser la catégories de personnes à laquelle ils s’adressent. Ici, la cible de ce film devait être : l’homme Mad Men. Résultat : un faux-film qui décline l’imagerie photoshopée agrémentée de la musique du générique de la série. Chapeau les gars, c’est creusé.

Ceci dit, on peut se demander si ce film ne s’inspire pas de la philosophie du KISS (Keep It Simple Stupid), idéale pour faire passer un message ou concevoir un produit répondant à une attente simple et identifiée des gens. Pour s’en convaincre, jetez donc un coup d’oeil à notre veille hebdo Né Kid sur le sujet (le hasard fait bien les choses).