10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #135

1. BBH produit du vin. Merci Benjamin

Hegarty Chamans No3

2. L’étymologie de blog selon le linguiste Jean Véronis :

« ça vient de ‘log’, la bûche, qui attachée à une ficelle servait à mesurer les noeuds marins, reportés ensuite sur le carnet de bord du capitaine, devenu carnet de bord de la toile, du web, duquel on a gardé le B, pour +B-log+ ».

3. En 1963, Heineken lance la World Bottle (WOBO) en réponse à deux problèmes rencontrés sur les plages caribéennes : trop de déchets et pas assez de matériau de fabrication.

heineken-bricks

heineken bricks house wobo upcycling

4. En 2011, 85% des clics sur bannière sont réalisés par 8% des internautes (5e minute) :

5. Après s’être fait confisqué des biens par le régime militaire dans les années 70, Nestlé assigne le gouvernement éthiopien – alors aux prises avec la famine – après avoir participé à la chute des cours du café (2/3 des exportations de l’Ethiopie). Le management de l’époque évoqua une question de principe.

6. Le rubber duck debuging : une technique de contrôle qualité où les codeurs s’obligent à expliquer à un canard en plastique ce qu’ils font. Comme disait Einstein : “If you can’t explain it to a six year old, you don’t understand it yourself.”

Rubber_duck_assisting_with_debugging

7. Le principe des tiroirs.

8. L’histoire étonnante de la couleur bleue. Merci Sébastien

9. L’aerogel :

Merci Arthur

10. La vie d’entertaineuse de Colette.

Pop-up stores : le virtuel s’invite dans la vie réelle

Difficile de passer à côté d’une tendance très prisée du moment : les pop-up stores.

Dérivé anglais des « fenêtres jaillissantes » – merci encore messieurs les académiciens – le pop-up store occupe de façon provisoire un emplacement trop petit pour être un vrai magasin mais suffisamment bien placé et utilisé pour jouer un petit rôle stratégique.

On a ainsi vu la marque japonaise Comme des Garçons installer place du marché Saint Honoré une vitrine presque vide, dotée de quelques flacons. Le concept s’inspire des Guerilla Stores de la marque éponyme, très pratiques pour lancer des séries limitées ou initier des sessions de personnal shopping. Azzaro à Londres, Colette à NY – accueillie par GAP – ou Vuitton à LA sont déjà fans.

Ce lien vous mènera vers des explications plus intelligentes, celles de Trendwatching.