10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #167

1. Mayday vient de “venez m’aider”. Merci Olivier

2. Goldman Perks.

3. Maje, Sandro ou Claudie Pierlot réalisent – au moins – les 2/3 de leur CA en période de soldes.

4. Quelques astuces de la grande distribution : des files de caisse étroites, des brumisateurs au rayon fruits et légumes

5. Wrigley produisait originellement de la levure, assortie d’un chewing-gum en cadeau, façon lessive.

6. En France, 60% de la population carcérale serait de confession musulmane.

7. Le terme sniper provient de la chasse : le snipe est un oiseau rare.

800px-Gallinago_stenura_-_Laem_Pak_Bia

8. Les Doritos ont été inventé dans un Disneyland californien où le propriétaire d’un restaurant eu l’idée de recycler les burritos invendus.

9. La théorie mathématique qui explique pourquoi les écouteurs d’iPod font des noeuds dans vos poches.

10. La liste des facteurs influents sur le référencement Google :

seo google ranking factor

C’est la crise : comment changer de positionnement en 2 mots et une nouvelle langue

ketchup knack langue

Outre l’éthique discutable des repas servis, comment ne pas tirer son sombrero à Taco Bell dont la signature Live Màs est espagnole depuis un an ?

L’exploitation publicitaire de ce positionnement plus intéressant (un lifestyle espagnol succédant à des promesses très rationnelles de quantité) est judicieuse puisqu’elle consiste à produire des mash-up de tubes anglophones traduits en espagnol.

Astucieux, pas cher et fédérateur dans un pays qui parle désormais autant l’espagnol que l’anglais.

Voici la copy pour le lancement d’un nouveau sandwich :

… celui de la mi-temps du super-bowl :

… celui du pré-match au superbowl grande papi

La prépondérance des points de contact et des mécaniques de ces 10 dernières années prend parfois le pas sur le texte dans la communication. L’ère des slogans et des signatures est terminée, on en change désormais tous les 2/3 ans. C’est dommage, la langue demeure un indémodable outil bon marché pour transmettre… On se souvient notamment de Coca ou Pepsi qui s’amuse des jargons locaux.