L’avenir inquiétant des directions de la communication

Historiquement, la communication a toujours eu un peu de mal à s’imposer dans les organisations. Les années 80-90 ont imposé ce métier suite à des scandales ayant écorné la confiance des citoyens vis à vis des entreprises (Enron x Arthur Andersen, Nike et les sweatshops, etc.).

Néanmoins, la communication n’a jamais véritablement réussi à opérer sa fusion nécessaire avec le marketing. Parfois la com est devenu responsable de l’intégralité des communications d’une entreprise (pub, corporate, retail…) mais plus souvent, le marketing conserve sa suprématie grâce à la pub (générateur du gros des dépenses en communication), reléguant la communication à des opérations périphériques (communication corporate, interne, RH, financière…).

Désormais, le marketing est en train de fusionner avec le digital, qui a lui même (parfois) déjà fusionné avec le département IT.

Où va finir la direction de la communication? Au même niveau voire sous le digital/IT, relégué au rang de compétence tactique.

La disparition de la communication est-il le signe que tous les métiers ont assimilé cette compétence ? Signale-t-elle son manque de dimension stratégique au sein de l’organisation?

Difficile à dire.

Quoi qu’il en soit, les dircoms ont intérêt à s’activer s’ils veulent rester dans les comités de direction.

La perfection au masculin

Vous n’êtes pas sans savoir que 2 des 3 égéries stars de Gillette sont dans la tourmente.

Thierry Henry d’une part, à la suite de sa main durant la rencontre France/Irlande. La marque s’est empressée de changer de visuel car on voyait le champion français tenir un ballon à la main… Impression de déjà vu.

Tiger Woods d’autre part, fait les choux gras de la presse people américaine à la suite de multiples révélations concernant sa vie privée. On lui prêterait au moins 10 liaisons extra-conjugales.

Gillette s’est bien entendue gardé de résilier leurs contrats publicitaires. Elle garde la tête haute à grands coups de communiqués de presse, les dents serrées…

La pub pour le cabinet de conseil Accenture dont Tiger est également le porte-étendard a quelque chose de prophétique… D’autant plus qu’Accenture est une société habituée aux scandales… Elle est née sur un cimetière indien : la dissolution d’Arthur Andersen suite au scandale Enron… La guigne quoi.

[MàJ] Dans la newsletter Stratégies d’aujourd’hui :

Les spots utilisant l’image de Tiger Woods ne sont plus programmés aux Etats-Unis depuis que le golfeur a défrayé la chronique il y a quelques semaines avec ses frasques conjugaux, relève l’agence de presse américaine Bloomberg. Selon l’institut d’études Nielsen, aucun film publicitaire avec Tiger Woods n’a été diffusé depuis le 29 novembre. Le golfeur, dont les revenus annuels sont estimés à 110 millions de dollars (75 millions d’euros), est en contrat avec Accenture, Nike, Gatorade (Pepsico), Tag Heuer, Electronic Arts et Gillette (Procter & Gamble).

Même pas mal…

On attend avec impatience la bourde de Roger Federer. Que nous réserve l’avenir? Une affaire de fraude fiscale ? De la complicité dans les secrets bancaires suisses? Un match truqué?

Wait and see…