Face à l’ubiquité de la technique, le langage SMS va sauver le monde

UN-Women-Ad-2_495x700 jpg

Conformément à son habitude, Hubert Guillaud pose les bonnes questions : oui, les algorithmes font évoluer notre langage (cf. cette note).

Face au raz-de-marée technologique, deux approches sont possibles.

A. S’en moquer. C’est la voie du progrès, le cours de l’histoire, personne n’y peut rien, autant s’adapter, nous nous en sommes très bien sortis jusqu’à présent.

B. S’en défier. Niquer le système, braconner la machine, être plus malin que l’ordinateur (#double sens équivoque).

Si tu optes pour le plan B, sache que tout jargon est plus compliqué à comprendre pour une machine, donc potentiellement subversif. Sache également que le jargon étant moins institué, il a plus de facilité à évoluer dans le temps et en fonction de ses utilisateurs, et donc de passer perpétuellement sous le radar de l’algorithme.

Le langage SMS est un braconnage de haut-vol, pas un hold-up sur la langue française.

Le capitalisme linguistique : comment l’algorithme Google fait évoluer notre langage

helvetica google logo font police caractere

Histoire de finir l’année en beauté, voici une présentation magistrale de Frédéric Kaplan.

Avec force et simplicité, il explique comment l’algorithme de Google créolise la langue selon une multitude d’indices : la suggestion d’idiomes (parfois même vernaculaires), l’invitation à penser en mots clefs et le mélange de notre langage aux textes générés automatiquement.

Les techniques modifiant le langage est un grand classique des théories mcluhaniennes.

Pour reprendre un des exemples utilisés dans un travail universitaire il y a quelques années, la police de caractères Helvetica a été pensée pour la machine. Son fonctionnalisme épuré est le fruit d’un impératif de productivité (les empattements supportant mal la rapidité des rotatives modernes), ses proportions le produit de la technologie de l’époque (le caractère mobile a laissé place aux « lignes mots »). Non content d’avoir influencé le design de la police, la technique a également modifié la manière dont les imprimeurs composaient leurs annonces.

Un peu comme si vous ne pouviez composer un texte qu’avec les lettres d’un Scrabble. Tout est possible mais vous ne disposez que d’un Z…

La beauté de la langue réside dans le dynamisme de son infinie modularité.

Bonne lecture et bonnes fêtes ! Retour de NLQ jeudi 27.