Comment ne pas rentrer seul dans une soirée social media

J’adore ce genre de malaise.

Genre tu veux embrasser la fille et elle te fait la bise.

Si tu veux éviter la friend zone et que tu es en ce moment sur un pitch ou dans une relation qui sent la migraine, regarde ça (ça vient d’ici) :

goals-paid-social-media-campaign

Sous-titre pour les boloss :

  • Les marketeurs sont confiants dans la capacité du social media à générer du business incrémental. Donc évite de leur sortir ta punchline fanée “Facebook c’est que du reach”.
  • Les marketeurs n’aiment pas l’engagement organique, ils veulent générer des leads dans leur propre écosystème. Parce que les réseaux sociaux les tondent. Donc tu évites de dire d’un air narquois qu’il faut du “snack qui engage”. En fait il faut des trucs de porcs qui font cliquer, peu importe la forme.
  • Le social media c’est genre 3% max des investissements médias d’un annonceur. Donc quand tu lui expliques que ça fait de l’image, ça lui donne l’impression que tu n’as vraiment rien compris au système. Genre tu portes un tuxedo pour un date au macdo, genre tu fais le mec sérieux alors qu’on est dans une soirée détente.

Allez soit fort mon cadet.

 

Notre Lien Quotidien Zeitgeist 2012

nouvelle-annee-2013

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année à venir ! En guise de premier article 2013, voici une compilation des faits marquants de l’année passée sur Notre Lien Quotidien.

Tout d’abord, merci à tous. Vous faites vivre ce blog. Vos visites et vos contributions le portent.

En 2012, NLQ a observé environ 120 000 visites.  Je ne dispose pas des comptes de visiteurs uniques (ce blog n’a jamais souhaité se monétiser) mais si l’on en juge par la dernière mise à jour WordPress qui apporte cette granularité, on constate une moyenne de 1,75 visites par visiteur sur le mois de décembre dernier. En outre, le nombre de visites est en croissance continuelle depuis 5 ans.

Tous articles confondus, les hits 2012 sont :

  1. Children with swag
  2. Une petite critique du talon aiguille
  3. Friendzone et distance sociale – quand les collégiens font allégeance à la sociologie
  4. Le fénomène fixie : un vélo purement bobo
  5. Détente : 10 idées publicitaires presque abouties

Les articles ayant été écrit en 2012 les plus lus cette année sont :

  1. Children with swag
  2. Monster : l’autre Red Bull qui fait flancher nos conceptions de la différenciation en marketing
  3. Le retour inquiétant du sexisme dans la pub
  4. Le skeuomorphisme : raccourci sémiotique vintage
  5. Analyse de la campagne Toyota GT-86 ou Comment vendre une voiture de sport analogique à des gamers (merci Olivier !)

Attention : la majorité des lecteurs lisent les articles depuis la page d’accueil. De fait, la véracité de ces infos est à prendre avec des pincettes.

Les 10 mots clefs ayant conduit les internautes à ce blog :

  1. swag
  2. dieux du stade
  3. talon aiguille
  4. photo swag
  5. piet mondrian
  6. friend zone
  7. image swag
  8. logo publicitaire
  9. vague
  10. principe de dilbert

Par ordre d’importance, les premiers contributeurs au trafic de ce blog sont (hors moteurs de recherche) :

  1. facebook.com
  2. twitter.com
  3. netvibes.com
  4. Google Reader
  5. journaldugeek.com (j’y commente fréquemment les articles)

La France, la Belgique et le Canada sont les trois premiers pays lecteurs.

Merci à tous et bonne année !

Friendzone et distance sociale – quand les collégiens font allégeance à la sociologie

Si l’analyse des phénomènes mémétiques online est un exercice périlleux, rendons hommage à une expression actuellement en vogue sur les sites communautaires : la friend zone.

Par une métaphore spatiale, elle désigne le lien uniquement amical au sein d’une relation où l’une des deux personnes voudrait aller plus loin.

La friend zone offre une illustration de choix aux théories de la proxémie (étude des distances sociales) produites par Hall ou Moles, nous enseignant que les distances entre deux interlocuteurs opèrent une mutation graduée des significations du message échangé.

En voici les 4 grands piliers (dans les pays latins – ces distances changent selon les cultures) :

  • sphère intime (de 15 cm à 45 cm : pour embrasser, chuchoter)
  • sphère personnelle (de 45 cm à 1,2 m : pour les amis)
  • sphère sociale (de 1,2 m à 3,6 m : pour les connaissances)
  • sphère publique (plus de 3,6 m : pour parler devant un public ou interpeler quelqu’un).

A noter : la proxémie continue de s’appliquer au sein des jeux vidéos, notamment les MMORPG.

La friend zone rend également hommage a un des grands penseurs du lien social, Peter Sloterdijk. L’auteur de la trilogie Sphères y détaille son point de vue par la même métaphore géométrique que les sphères de la proxémie (cf. cet article), ou de celles de Google+…

Laissons Adam et Eve nous résumer le concept :