Funny or Die a lancé une app de météo

Spotté dans la liste d’apps cools du moment, passons 3 minutes sur la raison pour laquelle Funny or Die a lancé une application de météo.

Premièrement les apps de météo figurent presque toujours en homepage des smartphones. Que vous soyez un petit ou un gros consommateur.

Deuxièmement les apps de météo sont chiantes. C’est une opportunité pour une entreprise dont le métier est l’humour.

Troisièmement une entreprise internet ça vit avec une audience. Donc l’idée de produire un objet qui intéresse 1 milliard de personne c’est pas mal.

Quatrièmement échantillonner l’humour de niche Funny or Die via un produit grand public, c’est malin.

A few signs showing that the advertising agency of the future won’t probably be an advertising agency

Prey for the Content Lord
Let’s all prey for the Content Lord

For those considering advertising as a coffin business, do not forget that even funeral homes can innovate.

Here are a couple of signs (coming from the deck below, slide 41) shaping the future of our jobs:

  • OMD launching Final Front, aka. an entertainment fair where advertisers met content producer to collaborate.
  • VICE acquiring Carrot Creative: a company specialized at distributing content within new medias
  • Droga5 partnering with WME (one of the biggest talent house on Earth) to create new kind of entertainment and contents
  • Poptent producing a Budweiser spot during the World series (a crowdsourced platform for videasts)
  • Complex Media (an advertising network dedicated to 20 something dudes) powering pepsi.com through a platform supporting emerging artists.

The future’s bright yeah, but who knows who’s gonna get the biggest slice of pie?

L’autre vainqueur du Superbowl : la micro marque ultra locale Old Milwaukee portée par l’acteur Will Ferrell

On ne présente plus Will Ferrell, l’icone des comédies US patron de Funny or Die.

Fan d’une vieille marque de bière américaine depuis des années, il s’est proposé d’en devenir l’égérie. Ses films Old Milwaukee sont étonnants – forcément – et sophistiqués, exploitant avec subtilité une esthétique low-tech idéale pour évoquer l’authenticité d’un produit redneck (voir ci-dessous).

Du point de la diffusion TV, les Etats-Unis sont un marché totalement différent de l’Europe. Les networks y sont régionaux, on achète de la télé un peu comme on achète de l’affichage en France. La norme consiste à diffuser régionalement. Les films nationaux sont rares.

En plus de cette collaboration tombée du ciel avec Ferrel, la marque capitalise sur à une stratégie d’achat hyperlocale (on imagine qu’il y a une question de moyens derrière). Elle ne diffuse ses films que sur des micro-marchés : Davenport (Iowa), Terre Haute (Indiana), Milwaukee…

Aussi, le soir du Superbowl, la marque a réussi un joli coup en diffusant son nouveau film uniquement à North Platte (Nebraska), un des plus petits marché du pays, connu pour être la ville natale d’un joueur des Patriots : Danny Woodhead.

Merci Olivier pour la version HD

Une manière intelligente de susciter l’attention des relais d’opinion pour décupler les effets d’une mini marque de plus en plus sympathique grâce à son exploitation média ultra-pertinente d’un insight indémodable : small is beautiful.

Quelques bons films Old Milwaukee :