10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #323

1.L’Oréal s’appelait originellement l’Auréale – du nom d’une coiffure en vogue en 1907. Merci Clodie

2. A la manière des hobo signs, ces signes seraient utilisés par les cambrioleurs pour faire du repérage en France. Merci Mehdi

3. L’expression « se faire appeler Arthur » vient de l’occupation. Le non-respect du couvre-feu imposé par les Allemands était puni de l’exclamation « Acht Uhr ! », qui est devenue Arthur. Merci Victor

4. Avant d’être mangés, les poivrons étaient utilisés comme des chaussettes par les Japonais.

5. La différence entre un acronyme et un initial, c’est que l’initial ne peut être lu comme un mot (ex : FBI ou NBA).

6. La relation bizarre en Buffalo Bill et la première guerre mondiale.

7. Un growth hack en provenance de la Bretagne de la fin du 19e siècle :

A la fin du XIXème siècle, les conserveries de sardines étaient infestées de rats. Personne ne savait comment s’en débarrasser. Pas question d’introduire des chats, qui auraient préféré manger des sardines. On eut l’idée de coudre le cul d’un rat vivant avec un gros crin de cheval. Dans l’impossibilité de rejeter la nourriture, le rat devenait fou de douleur et de rage. Il se transformait en mini-fauve, véritable terreur pour ses congénères qu’il blessait et faisait fuir. L’ouvrière qui acceptait d’accomplir cette sale besogne obtenait les faveurs de la direction, une augmentation de salaire et recevait une promotion au titre de contremaîtresse. Mais pour les autres ouvrières de la sardinerie, la « couseuse de cul de rat » était une traîtresse.

Merci Simon

8. Les costumes du dimanche pour se faire enterrer, c’est dépassé.

9. Le Marlboro Friday correspond à une journée de 1993 où le groupe Philip Morris annonça une baisse de 20% de ses prix pour contrer les marques génériques.

10. Historiquement, le tapin est celui qui bat le tambour.

Sur Amazon, on recherche par catégorie (dommage pour les marques)

Ah tiens, original, une vidéo de Scott Galloway et Maureen sa CSO dépressive (quel tandem chanmé).

Hint : à la 15e minute, on entre en contact avec une révolution copernicienne.

Historiquement, le search Google est essentiellement drivé par les marques. Tu cherches une tondeuse à cheveux, tu tapes Babyliss, rarement tondeuse cheveux.

La donne est différente sur Amazon.

Rappelons que 55% des recherches produits commencent sur Amazon aux US.

Et la grande différence, c’est que ces recherches sont catégorielles, pas des marques.

A vos descriptions, à vos growth hacks, les marques sont mortes (sur Amazon).