Tout est question d’usages

On ne le répètera jamais assez : un produit vit à travers ses usages, ou plutôt ses tactiques (pour reprendre Michel de Certeau).

Derniers exemples marquants en date :

Le Figaro pointe la deuxième utilisation la plus répandue du téléphone mobile. Le SMS? Perdu. Le wap? Perdu. Le réveil? Perdu. Musique? Perdu. C’est la lampe électrique

Vice Magazine relate un fait divers new yorkais tragique : quelques jeunes membres de gang ont commencé par s’affronter à travers des joutes verbales… sur Twitter. L’affaire s’est conclue in real life par une bastos dans la jambe d’un des malheureux…

Sciences Humaines revient en détail sur une pratique qui défrise les propriétaires d’adolescents digital natives : les dédipix ou autres sextos n’ont pas fini d’exciter les pédophiles et autres vicelards.

Caradisiac s’étonne d’une publicité russe vantant une boisson alcoolisée en mettant en scène une jeune femme au volant d’une luxueuse auto. En Russie, un cocktail à 6° n’est pas considéré comme alcoolisé