Emmanuel Faber à la remise des diplômes HEC 2016

Beau discours et belle ouverture.

Ca peut sembler hypocrite mais pensons aux autres. Quand même. Un peu de fois.

Les Gueules Cassées lauréates du 8e prix Top/Com-HEC de l’audace marketing

gueules-cassees-legumes

Aujourd’hui, un court et mérité hommage à la marque Les Gueules Cassées qui vend à petits prix des produits frais mal calibrés à qui le jury Top/Com-HEC – dont j’ai l’honneur de faire partie – a décerné le 8e prix de l’audace marketing.

La Ruche qui dit Oui partage la 2ème marche du podium avec Parrot.

Les Gueules Cassées succèdent à AirBNB en 2013 et Blablacar en 2014.

Après avoir écoulé 10 000 tonnes de produits difformes en un an, elles ont été contactées par 25 pays et seront lancées cette année aux US (sous le nom d’Ugly Mugs) et en Allemagne.

Cette démarche récompense la preuve qu’on peut faire du business tout en respectant la planète, en valorisant le fond plutôt que la forme.

Bravo Les Gueules Cassées.

10 choses que je ne savais pas sur Airbnb la semaine dernière

airbnb

La semaine dernière, le 6ème Top/Com HEC de l’Audace Marketing a été décerné à Airbnb. En tant que membre du jury, voici mon tribut à cette plateforme qui n’en finit pas de se développer aux quatre coins du monde. Quoi de mieux qu’un petit exercice de publicité native pour parler de ce pure player qui fait bouger le centre de gravité de l’hôtellerie ?

1. Plus de 8 millions de voyageurs ont déjà séjourné dans un logement Airbnb (dont plus de la moitié depuis le début de l’année 2013).

2. Les voyageurs Airbnb viennent de plus de 150 pays différents, des quatre coins du monde, y compris d’endroits comme Madagascar, les îles Fiji ou encore le Népal.

3. Les hôtes et voyageurs Airbnb ont échangé dans 32 langues différentes en 2012.

4. Nos photographes professionnels ont pris des photos dans 112 pays – y compris au Groenland et au Népal.

5. Dans un voyage Airbnb sur deux, le voyageur et l’hébergeur parlent des langues différentes. Certains membres Airbnb ont visité 5 continents différents avec le site.

6. De nombreux utilisateurs d’Airbnb sont à la fois hébergeurs et voyageurs. 65 000 personnes ont payé l’intégralité de leurs voyages Airbnb grâce à l’argent gagné en hébergeant d’autres voyageurs.

7. 37% de nos hôtes utilisent le mobile pour communiquer avec leurs voyageurs.

8. Brian et Joe vivent toujours dans le même appartement de Raush Street où ils ont reçu leur premier voyageur.

9. Il y a sur Airbnb: 17000 Villas, 4000 chalets, 600 châteaux, 1400 bateaux, et 300 cabanes dans les arbres.

10. Question bonus. Combien de personnes dorment chaque nuit dans le monde via un logement Airbnb ? Le résultat le plus proche de la réalité gagnera un chèque cadeau de 50 euros pour faire essayer Airbnb à un de ses amis pas encore membre. Réponses en commentaires. Les résultats seront donnés dans 48h.

PS : Merci à Geoffroy et Sarah d’Airbnb France pour leur participation active à cette petite note promotionnelle.

Quitter Né Kid : merci à tous et à bientôt !

Après 4 années fabuleuses passées chez Né Kid (devenu Red Guy en janvier 2012), l’opportunité d’aller de frotter au monde des agences médias s’est présentée. J’ai rejoint la fine équipe du planning chez MediaCom le 15 juillet, agence du groupe WPP en charge du groupe VW, Nikon, Allianz, EA, Dell, Bose ou autre GSK, en France (nous aurons l’occasion d’en reparler).

A l’occasion de mon départ et en réponse à un superbe cadeau qui m’a été fait (cf. ma veille en bas de cet article), à mon tour de rendre hommage à un des plus beaux projets auquel il m’a été donné de participer.

Commencer sa carrière par 4 années chez Né Kid fut un privilège inestimable : une stimulation intellectuelle totale, des collègues brillantissimes, une entreprise à la mission claire et inspirante, des clients curieux et pionniers. On ne peut rêver mieux pour entrer un monde du travail dont l’image cruelle et cynique fomente quotidiennement la vindicte de la génération précaire. On ne peut rêver mieux pour commencer sa vie professionnelle en prenant espoir, plutôt qu’en le perdant.

Une de nos dernières missions – sous l’étendard Red Guy – consistait à positionner l’association HEC. L’insight fondateur de cette mission ne s’applique pas qu’aux HEC mais à tous les étudiants : le diplôme est un point de départ, pas une arrivée. Il n’est guère étonnant que cette idée ait émergé entre nos murs. C’est précisément la manière dont Né Kid considérait les métiers de la communication : un tremplin depuis lequel les choses ne sont jamais pleinement acquises, où la remise en question est fondatrice, où la curiosité n’a pas de limite.

Ce n’est pas un hasard si Naked a propulsé quelque uns des personnalités les plus en vues du marketing : Noah, Faris, MT, Alexandra et bien d’autres…

12 ans après la création de Naked en Angleterre, jamais le marché n’a autant eu besoin de vision. Les agences se taillent des croupières dans tous les sens, les frontières sont de plus en plus floues, les nouveaux entrants affluent, les groupes consolident. Il va y avoir du sang.

Au milieu de cette lutte à la Kramer contre Kramer, les gens, indifférents, font leur vie, et c’est très bien. 15 ans de marketing conversationnel n’y ont rien changé. Leur défiance pour les marques ne cessent de gagner du terrain. On ne peut que leur donner raison. Leur mépris est :

  • Légitime pour le demi-million de raisons que l’on connait : relations intéressées des marques, SAV honteux, petites arnaques en tout genre, tyrannies variées…
  • Salutaire pour les gens (les marques n’ont pas à nous dire comment être heureux) comme pour le marché : il n’est jamais trop tard pour se réinventer.

S’il est une chose que je garderai de Né Kid, c’est le consumer centrism. Les gens n’ont pas à s’adapter aux marques. Les marques doivent s’adapter aux gens.

Cet adage très orwellien n’a rien d’une vérité générale, c’était une vision du monde défendue chez Né Kid. Elle me restera ancrée aux tripes, je ne vois pas mon métier autrement.

Eric, Grégory, Nicolas, Xavier, Emilie, Olivier, Alexandra, Chloé, Alexandre, Delphine, Karine, Camille, Laurène, Anne et Charlie : un immense merci et beaucoup de love.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #78

1. La Paida (enfance en grec) désigne un état d’esprit capable de transformer tout en espace de jeu. Merci Maud.

2. Rien de tel que de déboulonner un mythe : voici une collection de cochonceté sans nom, signée Apple. Tout un album de chansons corporate. Le tube : Apple II for ever.

3. Le blocus continental, décrété par Napoléon en 1806 pour étrangler le commerce du Royaume-Uni, eu des conséquences bénéfiques pour la France, qui, pour combler la demande inassouvie, inventa la fabrication du sucre de betterave, la filature mécanique du lin ou la préparation de la garance et du pastel. Parallèlement, les ports La Rochelle, Nantes, Bordeaux ou Marseille en pâtirent sévèrement.

4. Le responsive design. Merci Laure, merci Olivier

5. Le bloop, bruit préféré de Lovecraft.

6. Les 800M£ annuels de CA de Zynga sont réalisés par 680 000 “baleines”, soit 2,2% des joueurs.

7. Eric Charden, du mythique duo Stone & Charden, a fait HEC (peu de temps) :

8. Selon l’Institut Français de la Mode, les femmes européennes représentent en moyenne 50% des sommes dépensées dans l’habillement. Dommage que nous n’ayons aucune info sur les actes d’achats pour comparer avec les hommes.

9. Inventée par Romain Rolland, le sentiment océanique se définit comme la volonté de faire un avec le monde hors de toute croyance religieuse.

10. Figurant le dernier souffle de la folie humaine, Bruegel intégrait à chacune de ses toiles des déféquants :