Le monde des médias en plein chamboulement technologique : qui seront les pure players de demain?

Une chouette présentation de l’agence Activate.

Quelques infos intéressantes à garder en tête :

Slide 7 : l’Américain moyen performe 31 heures par jour d’activités (travail, sommeil, médias, vie du ménage). Le multitasking est une réalité.

Slide 42 : Youtube est le premier service d’écoute musical aux US. D’où l’importance de voix off en pre-rolls. Youtube est une radio.

Slide 46 : les contenus streamés non signés par des majors du disque ne permettent pas de se financer… Soundcloud en fait les frais.

Slide 47 : le gagnant du streaming musical n’existe pas encore. Le Buzzfeed de la musique n’a pas encore été inventé.

Slide 54 : le podcast est plus puissant que jamais.

Slide 118 : la concentration est telle dans les appstores que les développeurs vont vite avoir besoin de marques fortes.

Slide 130 : voici une liste des activités des acteurs de la tech et des médias.

services medias tech list

Voici le périmètre actuel des grandes entreprises du secteur
services medias tech

Voici un plan des concentrations à venir

services medias tech merge acquisition

Usages pirates de Netflix: finalement pas si graves

users netflix

Une étude montre que dans les foyers abonnés à des services de streaming payant type Netflix, Hulu, Amazon Prime, on ne partage pas tant que ça ses passwords.

Environ 10% des spectacteurs Netflix accéderaient au service avec le compte d’un tiers : ami, famille…

C’est peu.

Est-ce pour des raisons de praticité d’avoir son propre compte ? Le bon pricing des offres ? La force de la propriété individuelle?

A l’heure de la sharing economy et du maker age, ce genre de mesquinité est surprenante. Sans doute finalement par ces tendances sont d’essence capitalistique, pas communiste…

Voler est juste plus pratique : don’t make me steal

Voilà de quoi ajouter de l’eau au moulin des détracteurs de la copie privée.

On connait la situation actuelle de l’industrie du disque qui peine à s’extraire d’un marasme sans nom. Si, en fait ce marasme porte peut-être un nom : digital.

On le soulignait il y a quelques jours, la dématérialisation produit des incidences majeures sur la notion de propriété, notamment intellectuelle. La musique n’échappe pas à cette lame de fond.

Lire la suite « Voler est juste plus pratique : don’t make me steal »

Emission vintage, pub vintage

On entend parler de la catch-up TV à tous les coins de rue. Les chaînes lancent leur site internet dédié, certains pure-players draguent les networks pour essayer de nouveaux business models… On ne va pas rentrer dans les détails, il s’agit juste d’un hot topic actuel.

Le point de cette note est plus futile, plus publicitaire – CQFD pérorent les mauvaises langues…

On aurait préféré d’authentiques spots vintage mais des fac simili font assez bien l’affaire.

En vue de proposer à ses « catch-up spectateurs » une expérience de marque cohérente, le site de streaming vidéo financé par la publicité Hulu – 2e portail vidéo aux US tout de même – diffuse des films publicitaires d’époque quand vous visionnez des programmes un peu old school.

C’est Pepsi qui a initié cette tendance, je vous laisse découvrir les pubs programmées durant les épisodes de Starsky et Hutch.

La question qui se pose désormais est : est-ce que tous les émissions en catch-up TV vont s’amuser à demander à leurs agences de produire des films vintage? Sans doute pas, ça risque de coûter un bras. S’amuseront-elles à exhumer les pubs d’époque très facilement grâce à l’INA? Sans doute pas, au-delà du trick publicitaire, ces pubs n’auraient sans doute pas beaucoup d’impact, surtout si elles vantent des produits disparus en parlant aux ados d’aujourd’hui comme à des papys…

En bref, c’est un pure gadget totalement inutile mais rigolo et – un peu – connivent…

Source : Brandweek

Youtube pense aux téléviseurs, les chaînes aussi…

Pour les petits malins qui visionnent à grand renfort de pixels les vidéos Youtube sur leur écran de télévision, la firme de Mountain View a pensé à vous : Youtube XL est une version spéciale dudit site, dimensionné pour les écrans de télé…. Si ça peut éviter à certains quelques migraines…

J’en profite pour faire une micro note sur la prise de conscience tardive mais efficace de la diffusion en streaming par les chaines françaises: hier après-midi, une retransmission HD de la finale de Roland-Garros était donnée gratuitement sur le site de France 2, la qualité n’avait rien à envier à Hulu, la référence des plate-forme de streaming initiée par un grand network. Toutes les émissions ne sont pas encore transmises en direct sur Internet mais il y a fort à parier que les succès de Roland Garros ou la finale de la Champions League sur TF1 devrait démocratiser ces procédés.

Si cette notule peut convertir quelques nouveaux adeptes afin d’accélérer le processus d’adoption technologique…