Détente : un Photomaton comme dans les souvenirs

Petit programme sympa qui permet de réaliser des séries d’images façon Photomaton avec sa webcam.

Merci à Alex pour le lien et à

Le primat du visuel

C’est l’ouvrage Trendy, sexy et inconscient de Pascale Navarri qui m’a aidé à formaliser, en associant plusieurs travaux de psychologues et pédiatres, la notion de “primat visuel” de l’homme. Grosso modo, un des premiers sens qui fonctionne à plein pot chez les bébés est le regard. Le toucher, l’ouïe ou l’odorat interviennent plus tard, lorsque l’enfant comprend que ce qu’il sent ou entend est lié à un élément de son environnement.

C’est vraisemblablement sur ce constat que se bâtissent les fameux tests de Rorschach (cf. image). Où comment détecter des failles à partir d’un dessin.

Wikipédia a publié récemment une page sur les ces fameux tests. C’est là qu’intervient le débat, puisque les adeptes de cet exercice estiment que les dessins doivent rester cachés et ne surtout pas être commentés, sous peine d’influencer les futurs cobayes.

Tout ce qui est un peu abscond ou flou donne souvent lieu à de multiples interprétations, voire même à des fantasmes… On se souvient de 2 spots pour des chaines de télévision pour adultes bloquant leur accès aux enfants qui utilisaient la technique de Rorschach pour dissimuler des images sexy dans les spots avec des signatures genre : You will see it. Kids won’t.

La première pour une chaine allemande :

La seconde est visible ici (impossible de la trouver sur Youtube…)

Le primat du visuel explique peut-être la lenteur du développement du marketing sensoriel ou expérientiel. On en parle seulement depuis quelques années car jusqu’à présent, le spot télévisé – pour bien d’autres raisons aussi – est LA superstar des plans médias : elle capitalise sur la puissance des images et du visuel, sens clef que les humains.

Ce primat du visuel  évoque également les “hallucinations auditives”. A partir d’un extrait musical en anglais, on nous propose une traduction décalée et drôle en français. L’effet comique marche correctement mais du coup, il est hyper difficile de repenser le texte en anglais ou de se souvenir des paroles initiales.

Exemple :

Même exemple pour les tests cognitifs consistant à essayer de lire des noms de couleurs colorisés différemment. Exemple :

JAUNEVERTROUGE BLEU VIOLET ROSE MARRONORANGE

On donne ce test à passer aux alpinistes qui grimpent à plus de 7000 ou 8000 mètres afin de détecter si leur activité cérébrale tient le choc….

En bref, si le le visuel est le sens qui nous anime en priorité, d’un coup, beaucoup de choses s’expliquent : ce que certains appellent le culte des apparences, l’esthétisme, la mode comme levier d’affirmation, l’obsession du corps, etc. etc.

Merci à Erwan pour l’inspiration sur les hallucinations auditives.

MàJ : cette courte conférence donne des explications complémentaires :