72andsunny produit des films pour plusieurs annonceurs en même temps

Après avoir initié des partenariats de marque entre Google et Target, Samsung et Jay Z, K-Swiss et la série Eastbound and Down, l’agence américaine 72andsunny a décidé de faire de ces cas une règle en créant le Brand Partnership Incubator, une entité dédiée à générer des synergies entre les clients de l’agence.

Première itération officielle du projet, ce film mash-up entre Carl’s Jr. et Call of Duty.

Apparemment les marques payent pour participer à ce programme.

En espérant que ces films coûteront le prix de deux.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #235

1. Vu dans Le Loup de Wall Street, le nom des quaaludes vient de la contraction entre quiet et interlude.

mcgangbang

2. Il existe des gens qui ne savent pas se satisfaire des choses telles qu’elles leur sont données. Ils décident donc de recombiner les menus du McDonalds (ou de n’importe quel autre fast food). Merci Vincent et Julien

3. L’étymologie de antipode = les pieds opposés, ie. les gens qui marchent à l’envers.

4. Jeter une pièce dans une fontaine remonte à l’Antiquité : les gens remerciaient les dieux de leur offrir de l’eau potable en laissant des offrandes devant les sources.

canon_meridien

5. Le Palais Royal héberge depuis le 18e siècle le canon méridien, qui tonne tous les mercredis à midi pile grâce à un astucieux système de loupe et de poudre.

6. Le moine Mabillon voyageait tellement qu’au 16e siècle, il est devenu un verbe générique synonyme de déplacement, façon Google.

7. Le tropisme pour les bonbons rouges donne une autre lecture des assortiments Haribo : ils sont le fruit de la même logique de bundling qu’un album musical ou un magazine.

8. La taille du béret des chasseurs alpins leur permet d’y emmitoufler leur pied lorsqu’ils dorment en montagne.

9. C’est Jay-Z qui a écrit Still D.R.E.

10. Tous les albums des Beach Boys furent enregistrés en mono, Brian Wilson étant sourd de l’oreille droite. Merci Julien

Jay-Z « decoded » et le marketing ethnique de Bing

Il y a quelques semaines, l’immense star du rap US Jay-Z mettait sur le marché son autobiographie, Decoded. Le dispositif de lancement était à l’image du musicien : mégalo mais et intelligent.

Lire la suite « Jay-Z « decoded » et le marketing ethnique de Bing »

I got a feeling : ce que nous apprennent les Black Eyes Peas

Incroyable ce nouveau clip des BEP. Léché, beat universel, paroles sophistiquées. On va  se remuer le boule sur ce mondo-tube tout l’été, à coup sûr. Outre ses qualités intrinsèques, cette vidéo est une petite pépite contemporaine, un témoignage unique et riche sur notre époque.

Qu’est ce qu’on lit à travers ces 5 minutes de bonheur pur?

  • Le placement produit a de beaux jours devant lui. Nokia et Asus s’en donnent d’ailleurs à coeur joie. On voit apparaitre le dernier né de la marque scandinave au tout début du clip, puis un netbook de la marque coréenne quelques secondes (2’52)
  • Autotune, le plus ringard des logiciels branchés, n’a pas encore été lâché par les producteurs, malgré toute la peine que se donne l’hypocrite Jay-Z (ça ne m’étonnerait pas qu’il soit de près ou de loin derrière les BEP).
  • En 2009, la récession impose un train de vie modeste, on est en pleine mode du Do it Yourself : on fait la teuf à la maison (Adidas ou la série britannique Skins ne sont pas innocent dans ce regain d’intérêt pour les salons parentaux), on prépare soi-même ses cookies (4’23) ; sans pour autant être chiant. On peut encore s’asperger d’alcool. La Kronenbourg a juste remplacé le Roederer.
  • En 2009, on est OUVERT : on festoie entre gens de toutes les couleurs – façon Mickeal Jackson dans les années 90 – on ne rejette pas les freaks – on se déguise comme les Misfits (3’01), Busta Rhymes ou le Mr Jack de Tim Burton – et on se roule des pelles entre meufs. Sarah Palin l’homophobe a démissionné et même Darkplanneur en parle, c’est dire si les gays sont tendances. Cerise sur le gâteau, on case des Mazeltovs à droite à gauche, histoire de surjouer encore un peu plus l’oecuménisme (vers une résolution du conflit israelo-palestinien?) de la pop musique.
  • Mais d’où provient toute cette belle énergie? Du nouveau président bien sûr, pour qui Will.I.Am, un des chanteurs du groupe, a bossé, travaillant par là même sa notoriété. Le drapeau américain circulaire en arrière-plan ne vous rappelle rien? Pas même le logo de la campagne de Barack?
  • La Production rajeunit, elle a baigné dans les mêmes influences kitsch et mémétiques que nous…  Vous ne connaissiez pas encore Hooked on a feeling?
  • L’avenir sera radieux et va changer, la preuve, The End est écrit en lettres de lumières… Le futur ne sera pas dark, mais lightfull.

Ouf ! Grâce à BEP, on en a appris des choses. Au fait, c’est quoi leur chanson déjà?