Innovation round-up #5

1. Le vêtement en spray ! Breveté il y a plus de 10 ans, cette idée n’a jamais trouvé de débouché commercial. Dans quelques décennies peut-être…

2. Le P:Log est une borne postée dans les cellules de certaines prisons américaines. Elles autorisent les détenus à blogguer durant leur période de détention afin de ne pas se couper du monde.

3. Les masques de ski Zeal Optics sont équipés de capteurs enrichissant l’expérience de la glisse en fournissant des renseignements sur la vitesse, la température, l’orientation via GPS…

4. Les écussons Tikaro sont dotés de QR codes permettant à leurs utilisateurs de communiquer des informations à qui veut bien les flasher : adresses, coordonnées numériques, cv en ligne, bons de réduction sur des hôtesses en street marketing ?

Vers des battle dress ou gibecières US 2.0?

5. L’alcool sans gueule de bois. Des chercheurs coréens ont découvert qu’en additionnant de l’oxygène à la boisson, le corps réussissait à redevenir sobre plus rapidement.

6. Le blue jeans isolant. Les magasins GAP en ont fait une opération marketing en invitant les clients à rapporter leurs vieux pantalons en échange d’un coupon de réduction pour en acheter un neuf. Les futals seront transformés en isolant pour maisons.

Sources : Geoffrey Dorne, Dvice,

Faire chier vos parents pour 150 euros

C’est l’excellente idée qu’on eu trois amis suédois, en se lançant dans le commerce de denim, cette toile d’origine française (de Nïmes) fréquemment utilisée pour la confection de blue jeans.

Un jeans, ce n’est pourtant plus très scandaleux… A moins de vivre dans les années 50, tout le monde s’est habitué à ce vêtement, plus du tout synonyme de liberté et d’indépendance comme il a pu l’être à l’époque de James Dean et des yéyés…

C’est vrai, sauf quand ce jeans vient d’un pays où la liberté un un mot exclus du dictionnaire : la Corée du Nord.

Contre 220 dollars, vous pouvez donc consommer la marque Noko, qui ne produit que deux modèles (Kara et Oke, no comment) uniquement de couleur noire parce que le bleu est associé à l’impérialisme US. Pour le petit détail déculpabilisant, la société affirme avoir fait adopter au pays le plus flippant du monde une charte de respect des travailleurs : salaires décents et bon éclairage de l’usine (sympa ça).

Quand on vous disait que le vêtement était un outil d’émancipation… Le jeans reprend du galon ! Raison de croire : la vente des produits Noko a été interdite à la dernière minute en Suède. Comme coup de pub conjugué à un levier de désidérabilité, on ne pouvait rêver mieux.

Détail qui tue : ce sont évidemment 3 publicitaires qui sont à l’origine du projet…

Plus d’infos :

Source : Huffington Post