L’hypermarketing qui nique sa mère : le cas Devo

Un petit tweet aura suffit ce week-end pour ré-enclencher mon envie de partager la stratégie de lancement du nouvel album du groupe américain Devo. Le disque sortait le 15 juin, ça tombe bien.

Devo est un groupe des années 70, fondé au sein de l’université de l’Ohio, celle-là même qui fut le théâtre de répressions consécutives à des manifestations anti-guerre du Vietnam (les mêmes manifs qui inspirèrent la chanson Ohio à Crosby, Stills and Nash).

Lire la suite « L’hypermarketing qui nique sa mère : le cas Devo »

Pop-up stores : le virtuel s’invite dans la vie réelle

Difficile de passer à côté d’une tendance très prisée du moment : les pop-up stores.

Dérivé anglais des « fenêtres jaillissantes » – merci encore messieurs les académiciens – le pop-up store occupe de façon provisoire un emplacement trop petit pour être un vrai magasin mais suffisamment bien placé et utilisé pour jouer un petit rôle stratégique.

On a ainsi vu la marque japonaise Comme des Garçons installer place du marché Saint Honoré une vitrine presque vide, dotée de quelques flacons. Le concept s’inspire des Guerilla Stores de la marque éponyme, très pratiques pour lancer des séries limitées ou initier des sessions de personnal shopping. Azzaro à Londres, Colette à NY – accueillie par GAP – ou Vuitton à LA sont déjà fans.

Ce lien vous mènera vers des explications plus intelligentes, celles de Trendwatching.