Quand l’économie des réseaux n’explique pas les facteurs soft de la sociologie

Point d’information intéressant : deux chercheurs travaillant sur les sites de rencontre en ligne ont mis à jour un impact de fond sur la manière de faire de se mettre en couple dans les sociétés développées.

Alors que les liens faibles jouaient autrefois un lien prépondérant dans les rencontres amoureuses, le développement des sites de rencontre accélère les rapprochements entre parfaits inconnus.

Ce phénomène pourrait conduire à l’accroissement d’unions plus stables, puisque les tourtereaux peuvent vivre leur idylle sans être influencés par le regard de leurs connaissances communes :

And there is another surprising effect. The team measure the strength of marriages by measuring the average distance between partners before and after the introduction of online dating. “Our model also predicts that marriages created in a society with online dating tend to be stronger,” they say.

Alternatives Economiques ne manque cependant pas de préciser que ce phénomène n’empêche pas l’homogamie, à savoir la compatibilité intellectuelle de groupes sociaux dont les codes sont propres à chacun.

Bref, tout ça pour dire que même sans filter bubbles, on ne peut décidément pas facilement s’extirper de son environnement socioculturel.

Les apps géolocalisées de rencontres sont fréquemment détournées

photo touriste appareil camera endroit envers mode emploi affordance usage

Chaque semaine, Adweek publie un florilège de statistiques insolites. Dans la dernière édition, nous apprenions que :

Location-based dating apps don’t creep out chilled-out millennials, right? Think again. SinglesAroundMe, a competitor to Tinder, HowAboutWe and Match.com, said 60 percent of its iPhone users are employing the app’s “Shift” option to move their real location by a few miles. So if you are a mobile-tethered single, your Valentine’s date might not be as near to your heart as you think.

Exemple typique de stratégie d’évitement, ou de braconnage, les fonctionnalités de géolocalisation de certaines apps de dating ne sont pas systématiquement utilisées. Bien au contraire.

Tout comme les messages instantanées permettent d’échanger des SMS via un identifiant temporaire (un pseudonyme) contrairement à un numéro de téléphone (plus compliqué à changer), les gens se prémunissent de la géographie pour faire des rencontres.

D’abord pour éviter de tomber sur son voisin. Ensuite pour éviter de se fâcher avec son quartier en cas de fort appétit ou de romance qui tournerait mal…

La leçon à retenir? D’abord donnez le choix. Ensuite surestimez vos publics. Finalement ne luttez pas contre leur goût de l’évitement.