10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #143

1. Les conversations à la radio et au téléphone s’expriment par-dessus un bruit neutre artificiel (le bruit de confort) qui empêchent de penser que l’interlocuteur n’a pas décroché.

2. Les dessous du yaourt grec.

3. L’origine du seersucker est hindi : kheer and shakkar (miel et sucre), sans doute inspiré par sa douceur. Merci Salva

seersucker_colors

4. La Rome Antique aurait hébergé le premier mall de l’histoire, doté de 4 étages  (source à prendre avec des pincettes).

5. Le fromage anglais de Stilton est réputé pour faire faire des rêves étonnants.

6. Le mini-golf a été inventé pour les femmes : il était mal vu de lever leur club au-dessus de l’épaule au 19e siècle.

7. L’opportunisme commercial sans commentaire de la compagnie Swissair durant la première guerre du Golfe.

8. La station de métro Arts & Métiers a été conçue par un dessinateur belge de BD : François Schuiten.

9. La belladone est une plante toxique qui tient son nom d’une pratique de la Renaissance où les femmes en instillaient le jus dans leurs yeux pour avoir les pupilles dilatées, signe de beauté.

10. L’étude de l’Abbé Grégoire sur le langage montrait qu’en 1794, on ne comptait que 11% de Français capables de parler correctement la langue de Molière.

Génération artisan

Il y a 2 ans, Nicholas Carr provoquait l’opinion à travers une question aussi réac que virale : est-ce que Google nous rend stupide?

Face à l’afflux de réactions aussi variées qu’internationales (nous y avons même consacré une veille chez Né Kid), à mon tour de me hasarder à une petite théorie qui ne porte pas exactement sur les méfaits de Google mais sur un effet frappant du web sur la création.

Commençons par une série de poncifs qui y ont leur importance :

  • Sur Internet, on consomme l’information rapidement,
  • Sur Internet, on multitask,
  • Sur Internet, on partage et on commente en quelques clics,
  • Sur Internet, on parodie, on enrichit, on propage des trucs amusants, parfois des memes
  • Sur Internet, on réagit presque en temps réel,
  • Sur Internet, tout le monde peut s’auto-publier.

Ces propriétés inhérentes au web ont une profonde influence sur la création.

On croise un nombre incalculable de vidéos à l’esthétique simpliste :

Vidéos Nexus One de Google :

La vidéo du Green Party (dont la super stratégie intégrée est détaillée ici) :

La vidéo du Labour pour les élections britanniques :

La vidéo pour le dépistage contre le cancer, les films Michel et Augustin, Ben & Jerry’s, Les 2 vaches, etc. etc.

Niveau musique, la génération Myspace a porté au pinacle des styles low-tech : le lo-fi, la musique folk… Autant de manière de jouer de la musique facilement.

Même refrain pour les nombreuses vidéos de machines de Rube Goldberg (celle-ci est juste incroyable) le stop-motion, les vidéos façon Parisian Love de Google, le gif animé, les bigassmessages, chatroulette

Les poncifs énumérés ci-dessus participe à une nouvelle forme de création : facile, rapide à exécuter, surprenante et virale parce que conditionnée par le web pour être partagée.

Une illustration type de la valeur d’échange de la création, au détriment de sa valeur d’exécution ou de sa valeur sacrée.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière

1. La marque Les 2 Vaches, propriété de Danone, a été déposée avant Michel & Augustin. On la pensait copie, elle est en fait initiatrice.

2. Avant de signer chez Parlophone, les Beatles auditionnèrent et furent recalés chez Decca. Pas de bol.

3. Le premier supermarché (définition basique : large choix et bas prix) français a été ouvert en 1931 par le groupe Pinault-Printemps-Redoute sous l’enseigne Prisunic, rue Caumartin à Paris, à l’emplacement de l’actuel Monoprix. PS : le logotype Prisu ressemble étrangement à celui des magasins de meuble Target.

4. 60% du trafic aérien est américain.

5. Sous le joug du dictateur Ne Win dans les années 90, la Birmanie a été le seul pays du monde a être dotée d’une devise exclusivement composée de multiples de 9 (c’était le chiffre porte-bonheur du despote) : billets de 9, 45 ou 90…

6. Le Chumbawamba effect désigne la capacité d’un groupe à vendre un album grâce à un unique tube. Le nom de cette théorie vient du groupe éponyme, célébré mondialement pour cette chanson, dont personne d’autre que Wikipédia (et les Inrocks) ne semblait avoir retenu le nom.

7. Will Smith était un des représentants officiels de la marque Le Coq Sportif durant sa période hip hop (cf. 3’48) à la fin des années 80, en compagnie de son acolyte DJ Jazzy Jef (Jazz dans la série Le Prince de Bel-Air).

On admire au passage l’esthétique délicieusement Keith Harringienne.

Information insolite et inutile : WS a refusé une bourse au MIT pour se consacrer à la musique ! Étonnant non?

8. Le Paris-Brest a été inventé pour honorer la course cycliste portant le même nom. A l’origine, sa forme circulaire était ornée de faux rayons en pâte à choux. Merci à l’équipe d’Incorporesano pour l’info.

9. Anecdote geek. Découverte par Patrick Batman, Melbourne s’est appelée jusqu’en 1835 Batmania.

10. Lors du cambriolage de la Joconde en 1911, on accusa Guillaume Apollinaire et Pablo Picasso. Si quelqu’un sait pourquoi, qu’il n’hésite pas à partager !