Le midi art ponce avec brio la synesthésie digitale musique/dessin

Je n’arrive pas à décrire à tel point l’hebdo du Club est une précieuse mine d’informations. La dernière édition dresse le portrait d’un nouveau format artistique : le midi art.

L’idée est simplissime yet brillantissime : dessiner un truc sur les partitions de son logiciel midi. Et puis voir le son qui sort.

Florilège :

Là où le truc devient vraiment beau, c’est quand Mari Lesteberg commence à en faire des petites histoires :

Je n’avais pas été aussi ébloui par une tendance depuis le datamoshing.

Merci le Club.