10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #294

1.L’arme policière Taser tient son nom du héros d’un roman de jeunesse : Tom Swift. Taser =  Thomas [A] Swift’s electric rifle.

2. Aloha =bonjour/bonsoir/au revoir en hawaïen mais avant un mot qui signifie amour, compassion, affection voire pitié. Merci Etienne

3. En peinture, un caprice désigne une représentation volontairement erronée du réel.

4. Le zèbre serait rayé pour gérer les grandes chaleurs. Merci Victor

5. 60% des ad block mondiaux sont installés sur des mobiles.

6. Historiquement, on entoure les morts de fleurs pour couvrir l’odeur de décomposition.

16667936_10158355995340045_679695935_o 16709690_10158355998950045_1801707932_o

7. En 2016, Disney ramasse 20% du chiffres d’affaires du cinéma mondial (source the economist). Merci Olivier

8. Faire lambiner son amoureux en faisant le mort = breadcrumber.

9. Les BN qui sourient sont le fruit d’un programme de réduction des coûts de matière première. Merci Fabrice.

10. 39% des Américains morts durant la guerre du Vietnam furent victime du feu ami.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #244

1. La moitié des expressions idiomatiques françaises viennent du jeu de paume : épater la galerie, qui va à la chasse perd sa place, les enfants de la balle, jeu de mai jeu de vilain, tomber à pic… Merci Simon

2. Nimby est l’acronyme de l’expression « Not In My BackYard », devenu avec le temps le symbole des résistants passagers clandestins des nouvelles technologies. Merci Neil

3. 13 °C : la température optimale pour l’économie mondiale.

4. L’oecuménisme ne concerne que les différents chrétiens, il n’englobe pas toutes les religions. Merci Mia

5. Le renifleur professionnel de la NASA.

6. Velcro = velours + crochet. Merci Benjamin

7. Au sommet de sa forme, Enid Blyton, l’écrivain britannique auteur de Oui-Oui et du club des Cinq, écrivait un livre par semaine.

8. Le rhum est devenu populaire en France pendant la première guerre mondiale.

9. Les doglegs = des combats d’handicapes au Japon pour lutter contre leur image d’inutilité. Merci Olivier

10. Le Black friday tient son nom d’une histoire de comptabilité : black correspond à l’écriture positive, en opposition au rouge, celle du déficit. Merci François

10 things I didn’t know last week #178

1. White Coke was a variant of Coca-Cola produced in the 1940s for the Marshal of the Soviet Union Georgy Zhukov. He liked Coke but asked for its color to resemble vodka so that he would not be seen drinking Coca-Cola in public.

2. In 2013 in France, more bicycles were sold than cars (2.8 millions vs. 1.8 millions).

3. The Rosser Reeves Fallacyconsumers of a brand tend to like more commercials of the brand. It doesn’t mean that advertising made them turn client though.

4. Airlines worldwide collect about $10 billion from checked bag fees but spend about $31 billion to move luggage from airport to airport.

5. Totally fond of Spider-Man, Mickael Jackson tried to buy Marvel during the 90’s. He also lobbied several parts within movies.

6. Kim Dotcom won the 2001 edition of Gumball 3000, douchest car rally ever (tailing the Paris-Dakar).

mega-upload-kim-schmitz-gumball-mercedes

7. Intersport bought out Sunn cycles last year.

8. The Idefix name was elected during a reader’s vote.

9. During Middle-Age, paper didn’t last too long because of bugs. Then bats were introduced in libraries. They’re still there in Portugal.

10. “To speak the language of tech-savvy young adults”, NASA launched a rock radio.

Marketing spatial : le Voyager Golden Record

Le Voyager Golden Record est un disque envoyé dans l’espace par la sonde Voyager en 1977. Ce vinyle a pour ambition de faire découvrir la richesse des sons humains au cosmos et aux extra-terrestres… Un joli symbole qui a succédé à la fameuse plaque Pionneer, visant à identifier et situer les terriens dans l’univers :

Sur sa surface, le Golden Record propose un mode d’emploi. Son contenu est constitué de sons typique de la planète terre : vent, marée, enfants, animaux, marteau-piqueur, Bonjour en 55 langues et musique. Forcément, les quelques artistes ayant eu le privilège de figurer sur le Golden Record représentent la crème de la crème de la zik humaine : Bach, Stravinski, Beethoven, Mozart… Mais également des sonorités africaines, aborigènes, slaves, scandinaves, asiatiques, andines et… Rock’n’roll !

Imaginez un peu le coup de pub interstellaire : Chuck Berry et Johnny B. Goode figurent sur le Golden Record, en compagnie de Louis Armstrong et son Melancholy Blues.

Pour fêter ses 50 ans, la NASA réitère l’opération et a envoyé dans le cosmos Across the universe des Beatles.

L’histoire ne dit pas combien elle facture pour l’opération mais ce qu’on peut retenir, c’est que l’espace exerce encore à notre époque une attraction fantasmagorique. En témoigne l’engouement généré par le premier twit envoyé de l’espace ou la possibilité de nommer une étoile.

Voici un extrait sonore du Golden Record :