Notre Lien Quotidien zeitgeist 2015

Bonjour 2016.

Merci à tous pour votre fidélité.

En 2015, NLQ a reçu 75 000 visites (de 45 000 visiteurs). Un chiffre stable par rapport à 2014 (qui avait vu sa fréquentation diminuer de 50% suite à un passage annuel du blog en anglais).

NLQ limite donc la casse et se donne pour objectif de repasser la barre des 100 000 visites en 2016.

Attendez-vous à des articles plus racoleurs que jamais, des tops, des prises de positions néo-racistes et uber-réactionnaires. On se moquera de la majorité, on pourrira l’opposition, on crachera dans la soupe, ça va flinguer.

Et pour initier cette vilaine mouvance, voici le top 10 des articles les plus lus en 2015 (écrits en 2015) :

  1. Matrice de progression et lubies de jeunes professionnels : tu en es où toi?
  2. 10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #213
  3. 10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #244
  4. Voici le cahier de devoirs de vacances des planneurs stratégiques
  5. Emojis de marques : va-t-on arrêter les conneries?
  6. Le mot à bannir des agences de pub : l’entertainment
  7. 10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #248
  8. Comprendre simplement le mode de fonctionnement d’une DMP
  9. Oh, une campagne RH créative et stratégique
  10. 10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #233

Les plus curieux apprendront également que NLQ a reçu des visites de plus de 150 pays (surtout la France, suivie des USA, UK, Canada, Belgique, Suisse Allemagne et Maroc), essentiellement par le search, ensuite par le social (FB, puis Twitter, puis LinkedIN) puis par les références (quelques liens dans des articles d’autres bloggueurs).

Notre Lien Quotidien Zeitgeist 2014

2015

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Voici le bilan de Notre Lien Quotidien durant l’année passée.

Les 10 articles les plus lus (et rédigés) en 2014 ont été :

  1. Listen for yourself by Bose is just a good idea
  2. Tii.me – calculate how time you have spent watching TV programmes
  3. Bill Bernbach on datas: “Facts Are Not Enough”
  4. A cooperation issue: Yves Morieux gives us 6 rules to be smarter in a simpler way
  5. A car so iconic you need to unintroduce it
  6. Just another ikea catalog
  7. Brand Engagement is so 2013. Future of interaction is written in Brand Humiliation
  8. An inspiring talk on brands, from France
  9. 10 well written copies
  10. 10 things I didn’t know last week #190

Les 10 mots clefs ayant conduit les internautes à ce blog :

  1. grammar nazi
  2. sexto
  3. la vague
  4. vague
  5. louboutin
  6. psychologie inversée exemple
  7. paradoxe d’allais
  8. notre lien quotidien
  9. psychologie inversée
  10. consommation ostentatoire

Encore merci à tous pour votre fidélité.

A demain.

Notre Lien Quotidien V3 salutes you

It’s been seven years since Notre Lien Quotidien was created. The “age of reason” as they say. After more than 1 500 articles, it strikes me as a great opportunity to put things in perspective and seek for new challenges.

Beside a slight design update, NLQ will now publish in English. I’ll do my best to use proper and good words to keep you engaged.

The recipe stays the same : one daily article – aside from sundays – curating tiny clues of the evolution of the way we do advertising.

Please don’t hesitate to make remarks.

I hope it will please you as it has been pleasing me since this blog started.

Les étrangetés du multitasking ou comment les singes interrogent nos capacités de concentration

Par manque de temps, cette note a été rédigée puis répliquée depuis le blog de Né Kid sur Notre Lien Quotidien. Désolé pour cet outrage odieux à l’exclusivité.

Il y a quelques années, deux chercheurs (Daniel Simons et Chris Chabris) mènent une expérience visant à interroger les capacités de concentration de l’homme. On demande à un groupe de spectateurs de compter le nombre d’échanges de ballon entre quelques personnes.

A vous de de jouer (ça ne dure que quelques secondes) :

L’aviez-vous remarqué?

Si cette expérience montre que notre attention peut être extrêmement sélective, cet argument a longtemps été utilisé par les publicitaires pour attirer l’attention des gens, partant du postulat que ces derniers ne sont pas ou peu concentrés devant des écrans publicitaires.

Si cette expérience fameuse a fait des petits, une d’entre elles a réussi à rebondir sur notre manque d’attention pour isoler un effet amusant.

La chercheuse Ellen Langer a ainsi démontré qu’une personne peut être également convaincue par un message publicitaire selon des arguments très variables, en l’occurrence sérieux ou superficiels. Etre abruti devant un programme qui nous assène des énormités sur un produit peut de fait être extrêmement efficaces (on commence à comprendre l’intérêt des bloggueurs influents).

Pour faire simple, tout est une nouvelle question de contexte. Votre état d’esprit, le moment de la journée, le lieu où vous vous trouvez, les gens  avec qui vous êtes peuvent avoir des incidences drastiques sur la réception d’un stimuli publicitaire.