C’est la crise : comment changer de positionnement en 2 mots et une nouvelle langue

ketchup knack langue

Outre l’éthique discutable des repas servis, comment ne pas tirer son sombrero à Taco Bell dont la signature Live Màs est espagnole depuis un an ?

L’exploitation publicitaire de ce positionnement plus intéressant (un lifestyle espagnol succédant à des promesses très rationnelles de quantité) est judicieuse puisqu’elle consiste à produire des mash-up de tubes anglophones traduits en espagnol.

Astucieux, pas cher et fédérateur dans un pays qui parle désormais autant l’espagnol que l’anglais.

Voici la copy pour le lancement d’un nouveau sandwich :

… celui de la mi-temps du super-bowl :

… celui du pré-match au superbowl grande papi

La prépondérance des points de contact et des mécaniques de ces 10 dernières années prend parfois le pas sur le texte dans la communication. L’ère des slogans et des signatures est terminée, on en change désormais tous les 2/3 ans. C’est dommage, la langue demeure un indémodable outil bon marché pour transmettre… On se souvient notamment de Coca ou Pepsi qui s’amuse des jargons locaux.

Minorité active

La mythologie du petit plus rusé que le grand est présente dans notre histoire depuis des lustres. Depuis le célèbre David VS. Goliath en passant par les nombreuses luttes syndicales qui voient les « petites gens » triompher du grand méchant capitalisme aux dents longues, notre époque et notre république respectent chaque opinion chaque cause.

Contrairement à ce que nous enseignent les innombrables cas d’oppressions de par le monde,  la raison du plus fort peut être démentie partout, y compris en Amérique du Sud d’où nous arrive une image de pays ravagés par les guerres de gangs, la violence gratuite et le règne des narcos.

Lire la suite « Minorité active »