L’intelligence artificielle rejoue au quotidien le débat Voltaire-Rousseau

La dispute historique entre Voltaire et Rousseau semble se rejouer quotidiennement dans les communautés des praticiens de la data et de l’intelligence artificielle.

Les voltairiens croient en la capacité de la machine à élever l’homme à l’état de raison pure, tandis que les rousseauistes nous rappellent à quel point la machine ne peut devenir rusée qu’à la solde d’un programmateur chafouin.

Les premiers défendent la singularité – moment où la machine va penser plus vite que l’homme – à la manière de Musk ou Hawking prévenant l’humanité d’un risque de révolte robotique.

Les seconds apprennent aux machines à ruser (cf. DeepBlue de IBM ou Alphago de Google), reconnaissant que dans la data ou l’informatique, il faut faire confiance à ses émotions et ses intuitions.

La vérité est sans doute ailleurs.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #269

1.Le phénomène effrayant chez les millenials du 18e siècle : un cancer nommé roman.

2. Le nom des bateaux-mouches c’est d’abord le quai de base d’un armateur à Lyon, puis une invention marketing incroyable. Merci Victor

serie 3 evolution style

3. La raison pour laquelle les voitures allemandes ont un design qui change peu : la valeur résiduelle. Une audi vaut le même – ou presque – pris 10 ans après son achat. Les acheteurs sont contents.

4. L’histoire du pho au Viet Nam, c’est l’histoire des colons français qui consomment beaucoup de boeuf et revendent les carcasses aux cantiniers des rues.

5. Quelques mythologies alimentaires : le petit déjeuner n’est pas le repas le plus important de la journée, le jus d’orange n’est pas meilleur que les autres jus, la caféine n’est pas mauvaise pour les enfants, pas la peine de boire 1,5L d’eau par jour, les carottes vont voir plus clair, les épinards rendent fort. Merci Alasdhair

6. Les crocodiles ne meurent jamais de vieillesse. Merci Daniela

7. Etymologiquement, le dragon, c’est celui qui regarde, celui qui souille l’autre de ses préjugés.

8. La Dave rule de la Silicon Valley : une vision de la parité sur le lieu de travail où une équipe doit comporter autant de femmes que de types appelés Dave. Merci Maud

9. Le croque-monsieur a été inventé par un bistrotier que ses concurrents accusaient de servir de la viande humaine. Merci Victor

10. La lecture sur écran aurait des effets : à l’écran nous nous attachons plus aux détails concrets du texte, sur le papier, nous intégrons mieux ses enjeux abstraits.