Mes lectures trouvailles de 2010

Mike Akauz a souvent de bonnes idées. Son post sur les lectures qu’il est content d’avoir découvert en 2010 donne envie de répandre le concept. Voici donc les sources d’inspirations du Lien Quotidien :

Presse :

  • Sciences Humaines évidement. Articles disponibles gratuitement pendant une semaine, faciles d’accès, bien documenté, dans l’air du temps sans être grandiloquent.
  • Books Magazine, souvent acheté en kiosque mais également suivi en ligne, meilleur nouveau canard depuis longtemps.
  • Non Fiction, quotidien des les livres et idées, vaut le coup d’être lu avec un peu de temps devant soi, pour la culture G.

Blogs pro :

  • Les idées qui parlent pour les bons conseils lecture et le ton général d’un blog intelligent qui ne se la pète pas.
  • Agency Spy, le Gossip Girl de la com et des agences US.
  • Monday Note, blog pro de deux consultants en médias, hyper-intéressant.
  • Mother pour les idées décalées.
  • David Taylor pour les analyses fines et accessibles.
  • Le Storytelling de Sébastien Durant, toujours riche en actus anecdotes de marques.
  • Miscellanées, blog de Capucine Cousin, journaliste à Stratégies.
  • Philippe Escande, un avis clair et condensé sur l’économie.
  • Internet Actu et Read Write Web, les deux meilleures publications de vulgarisation du web.

Blogs détente :

Et vous, quelles ont été vos découvertes en 2010?

Tout est question d’usages

On ne le répètera jamais assez : un produit vit à travers ses usages, ou plutôt ses tactiques (pour reprendre Michel de Certeau).

Derniers exemples marquants en date :

Le Figaro pointe la deuxième utilisation la plus répandue du téléphone mobile. Le SMS? Perdu. Le wap? Perdu. Le réveil? Perdu. Musique? Perdu. C’est la lampe électrique

Vice Magazine relate un fait divers new yorkais tragique : quelques jeunes membres de gang ont commencé par s’affronter à travers des joutes verbales… sur Twitter. L’affaire s’est conclue in real life par une bastos dans la jambe d’un des malheureux…

Sciences Humaines revient en détail sur une pratique qui défrise les propriétaires d’adolescents digital natives : les dédipix ou autres sextos n’ont pas fini d’exciter les pédophiles et autres vicelards.

Caradisiac s’étonne d’une publicité russe vantant une boisson alcoolisée en mettant en scène une jeune femme au volant d’une luxueuse auto. En Russie, un cocktail à 6° n’est pas considéré comme alcoolisé