10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #145

1. Au Japon, le tatami natte (ou Jo) est une unité de mesure de la superficie. Merci Olivier

2. Le combiné de téléphone à la française (source McLuhan) :

mcluhan combine telephone francaise

3. CEDEX = Courrier d’entreprise à distribution exceptionnelle.

4. Le nouveau World Trade Center mesure 1776 pieds de haut. Tout communique.

5. L’histoire du Scrabble.

6. Le monocle tiendrait son succès de la mode de se tenir très droit durant l’Angleterre victorienne (source McLuhan).

7. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde est une métaphore de la drogue.

8. En Thaïlande durant les 50’s, les stars du cinéma ne vivaient pas à l’écran mais derrière lui. Ils sous-titraient en live les films américains (source McLuhan).

9. Le téléphone et le langage braille son nés par accident du désir des Bell de rendre visible la parole.

melville bell telephone mcluhan

10. Dans un sous-marin, une journée dure 18 heures.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #137

1. Wiko : une marque française de smartphone. Merci Daniela et Maud

2. La valeur des lettres au Scrabble a été assignée en fonction d’une Une de journal américain de 1930. Le débat de revalorisation des lettres fait rage (PS : scrabble vient de scribble > griffonner).

3. Pourquoi un tweet mesure 140 caractères :

Et puisque la longueur standard mondial pour la longueur d’un SMS est de 160 caractères, les fondateurs de Twitter se sont imposés cette limite pour qu’une personne ne se retrouve pas noyer sous 3 ou 4 SMS pour une seule réponse. 3 ou 4 SMS pour un message, ça serait prendre le risque qu’une partie du message arrive après, voir n’arrive pas du tout.

140 caractères, c’est dont la limite que Twitter imposes à vos tweets, laissant 20 caractères pour le nom d’utilisateur. De cette façon, quiconque recevant un Tweet par SMS aura un et un seul SMS par Tweet, sans jamais que cela ne déborde sur d’autres SMS mettant plusieurs minutes à arriver.

4. Ajusté à l’inflation, la plus grosse valorisation boursière de l’histoire revient à la première société introduite en Bourse, the Dutch East India Company (une compagnie maritime dédiée aux épices) estimée à 7 400 milliards de dollars (10 fois plus qu’Apple au plus haut en été 2012).

5. L’accent transatlantique – bcp entendu au cinéma – a été inventé de toute pièce par les les Américains snobs.

6. Le kibozing, ancêtre de l’ego-trip digital.

7. Ça s’appelle un maneki-neko :

maneki neko

8. Amour délice et orgue sont les 3 mots masculins au singulier et féminins au pluriel. Merci Edouard

9. Les hommes-taupes de NYC.

10. Il y a plus de gens qui ont travaillé sur la construction de GTA5 que sur Notre Dame de Paris. Les jeux vidéo sont nos monuments modernes. Merci Fibre.

Le capitalisme linguistique : comment l’algorithme Google fait évoluer notre langage

helvetica google logo font police caractere

Histoire de finir l’année en beauté, voici une présentation magistrale de Frédéric Kaplan.

Avec force et simplicité, il explique comment l’algorithme de Google créolise la langue selon une multitude d’indices : la suggestion d’idiomes (parfois même vernaculaires), l’invitation à penser en mots clefs et le mélange de notre langage aux textes générés automatiquement.

Les techniques modifiant le langage est un grand classique des théories mcluhaniennes.

Pour reprendre un des exemples utilisés dans un travail universitaire il y a quelques années, la police de caractères Helvetica a été pensée pour la machine. Son fonctionnalisme épuré est le fruit d’un impératif de productivité (les empattements supportant mal la rapidité des rotatives modernes), ses proportions le produit de la technologie de l’époque (le caractère mobile a laissé place aux “lignes mots”). Non content d’avoir influencé le design de la police, la technique a également modifié la manière dont les imprimeurs composaient leurs annonces.

Un peu comme si vous ne pouviez composer un texte qu’avec les lettres d’un Scrabble. Tout est possible mais vous ne disposez que d’un Z…

La beauté de la langue réside dans le dynamisme de son infinie modularité.

Bonne lecture et bonnes fêtes ! Retour de NLQ jeudi 27.

Hommage à un précurseur des concept stores : les Games Workshop

Tout a été dit ou presque sur le brand content, la gestion des communautés ou le marketing baked-in. Pourtant, un exemple est fréquemment absent du benchmarking permanent online : Warhammer.

Avant tout le monde, ce jeu de plateau proto-MMORPG inventé au début des 80’s a bâti un éco-système – les amateurs de keywords à la mode apprécieront – assez impressionnant autour de sa marque.

Continue reading “Hommage à un précurseur des concept stores : les Games Workshop”