Voler est juste plus pratique : don’t make me steal

Voilà de quoi ajouter de l’eau au moulin des détracteurs de la copie privée.

On connait la situation actuelle de l’industrie du disque qui peine à s’extraire d’un marasme sans nom. Si, en fait ce marasme porte peut-être un nom : digital.

On le soulignait il y a quelques jours, la dématérialisation produit des incidences majeures sur la notion de propriété, notamment intellectuelle. La musique n’échappe pas à cette lame de fond.

Continue reading “Voler est juste plus pratique : don’t make me steal”