72andsunny produit des films pour plusieurs annonceurs en même temps

Après avoir initié des partenariats de marque entre Google et Target, Samsung et Jay Z, K-Swiss et la série Eastbound and Down, l’agence américaine 72andsunny a décidé de faire de ces cas une règle en créant le Brand Partnership Incubator, une entité dédiée à générer des synergies entre les clients de l’agence.

Première itération officielle du projet, ce film mash-up entre Carl’s Jr. et Call of Duty.

Apparemment les marques payent pour participer à ce programme.

En espérant que ces films coûteront le prix de deux.

Si l’AB testing est un must de l’efficacité c’est une défaite de la créativité : bienvenue dans le monde binaire

Counted-Counts-einstein

Le concept sous-jacent à l’AB testing ne date pas d’hier. Il remonte aux racines de l’esprit rationnel aux côtés de la logique ou la géométrie.

Soit 2 hypothèses A et B. Un objectif attendu. Un set de variables choisis. Quelle est l’hypothèse qui me permet d’atteindre mon objectif en exploitant aux mieux les variables d’évaluation définies?

L’empirisme de base.

Si la science est un des moteurs indéniables de l’humanité, ses intrusions toujours plus fréquentes sur le territoire de la créativité commencent à lasser. Les tentatives de mettre en équation la beauté ou la sensation ont été multiples sans jamais donner les résultats escomptés (exemple qu’on aime bien : l’écriture automatisée).

Qu’on le veuille ou non, on ne peut pas tout mesurer, du moins pas avec les outils dont on dispose.

C’est la leçon qu’on peut humblement retenir de la théorie de la relativité.

Les démonstrations de la pertinence de la créativité au service du marketing sont nombreuses. Ce dernier s’escrime pourtant de plus en plus à vouloir rationnaliser des objets qu’on sait impossible à mesurer.

Everybody is a genius. But if you judge a fish by its ability to climb a tree, it will live its whole life believing that it is stupid. AE

Nous sommes des vendeurs, pas des testeurs. La rhétorique n’est pas une science mais un art.

Juger les idées par des mécaniques contraires à leur genèse revient à demander à un poisson de grimper à un arbre.

Sans parler du terrible dogme de la moyenne que ces procédés amendent : le monde n’est pas binaire.

L’intérêt de toute gît entre les polarités.

Qu’attendent les roof régies?

Le développement des outils de cartographie (Google Earth, Google Maps, Bing Maps, etc.) couplé à l’essor de l’utilisation des GPS (automobile, mobile) laisse présager d’une pratique publicitaire en devenir : la publicité de toits.

Quelques tentatives marginales de publicités visibles du ciel ont déjà été entreprises, dans des champs, façon crop circles :

Ici un crop circle ou agroglyphe :

L’utilisation des toits à proprement parler est encore rare, ici sur un entrepôt du fabricant de meubles Target :

Leur retentissement laisse toutefois imaginer des exploitations possibles, malgré la faible activité de la société spécialisée dont parlait Wired : Roofads.

Y’a-t’il des problèmes d’interdictions ou de restrictions relatives à l’espace aérien ou à la sécurité des pays?

Lubie stupide ou média de demain, c’est une affaire à suivre.