10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #277

1.Le pornfood d’il y a 4 siècle : montrer des fruits exotiques.

2. Les premiers Anglais à utiliser des parapluies au 18e siècle étaient couverts de honte.

3. La science de la conception des titres de films.

4. On doit aux Allemands l’expression mettre à sac : dès le 14e siècle, le sakman, c’est l’homme au sac, donc le brigand. Merci Victor

5. Le flirt anglais vient de compter fleurette (venant de l’image de retirer les pétales d’une fleur). Merci Elvire

6. Le posse (2’14 dans cette chanson) est le droit dont dispose un shérif de lever une troupe d’hommes de main. Par extension, le posse, c’est la bande.

7. Porter au pinacle : élever au sommet d’un temple.

8. On considère un vol confortable quand on a l’impression de ne pas être assis trop près de ses voisins.

9. Fedex doit sa survie à une partie de black jack.

10. L’histoire des noodles est intimement liée à celle des tempuras.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #149

1. Pourquoi les bruits d’ongles crissant sur un tableau noir sont insupportables? De lointains aïeux.

2. Le tempura japonais est un mot d’origine portugais.

3. La Pixar Theory.

pixar characters

4. Un dérivatif de big data : les fantasy games (définition Wikipedia).

5. Certains parcs Disney accueillent un club très privé.

6. L’éternel swag du télégramme.

7. La mythologie de la classe affaires : commercialisée comme un outil d’aide à la bonne décision.

8. “People were concerned they were being turned into numbers” : c’est le cinquantenaire du code postal US.

9. L’histoire étonnante et rassurante du trou de la tête des bonshommes Lego. Merci Charlie

10. En 2012, 98% des cas d’assassinats traités par la police mexicaine sont irrésolus.