Innovation roundup #29

urinoir-faltazo

1. Cet urinoir public ne génère aucune odeur et termine en compost. Merci Mathilde

anti-paparazzi-scarf

2. Une écharpe anti-paparazzi : exposées à un flash, ses fibres blanches génère un horrible reflet.

3. Snorelax : une alarme de téléphone qui sonne plus tôt en cas d’embouteillages.

4. Walabot : un outil pour détecter les câbles dans les murs.

Un contexte est le fruit d’une semiosis : la créativité est souvent vaine

Cet article consacré à la créativité fait référence à une anecdote prisée des communicants. Il y a quelques années, dans le cadre d’une expérience, le violoniste Joshua Bell dégaine son Stradivarius et part jouer, habillé casual, une heure dans le métro de Washington, quelques jours avant la représentation qu’il doit donner dans la plus prestigieuse salle de la ville :

Assez naturellement, rares sont les personnes à reconnaître le talent du musicien. Nous ne nous attendons pas à entendre un virtuose dans les allées éventées du métro.

Cette historiette doit illustrer la valeur fondamentale du contexte dans la communication.

Parce que le contexte d’une station de train est inapproprié pour écouter un grand musicien, nous passons à côté de la performance. De la même manière, on appréciera plus volontiers un morceau s’il est entendu dans une salle de concert. Nous sommes concentrés sur la musique, nous avons payé (souvent très cher) pour cela, nous sommes entourés d’amateurs. La perception du talent d’un interprète dépend fortement du contexte d’écoute. Jusqu’ici rien de très neuf, tout ceux qui ont déjà entendu parler d’un urinoir connaisse ce petit jeu.

Malgré toute sa pertinence, cet exemple est à demi exploité. Il se contente de pointer l’importance du contexte sans mentionner la nature du public. Cela peut sembler étonnant mais les personnes ne figurent pas systématiquement dans les métaphores appréciées des publicitaires. Pourtant, il n’y a pas de contexte sans interprétant de ce contexte.

La pertinence contexte dépend plus de ses interprètes que de son décorum (cf. cet article sur la semiosis). Nous ne nous attendons pas à entendre un génie du violon dans le métro mais surtout, tous les gens qui prennent le métro ne sont pas capables, à l’opéra ou ailleurs, de reconnaitre un champion des cordes frottées.

En agence de pub comme en agence médias, la valeur d’un contexte, c’est la valeur de la bonne compréhension qu’on a des gens à qui on veut faire passer un message.

Tous les violonistes du monde n’y changeront rien.

PS : pour le plaisir >