10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #134

1. Ce tableau renseigne le degré de similarité entre les langues :

lexical similarity coefficients

2. L’utilisation d’un fond vert pour les effets spéciaux date des années 40 :

3. On compte aujourd’hui dans le monde 27 millions d’esclaves, soit plus qu’en 1860.

4. Le 4th wall :

5. Le paradoxe du casque de vélo : une protection peut être facteur de risque. Les cyclistes portant un casque prennent plus de risques que sans tandis que les automobilistes font plus attention aux vélos sans casque. Merci Chloé

6. Dans les années 90, the Enlightened Tobacco Company fait le pari de l’ironie en lançant une nouvelle marque de cigarettes au UK : Death.

death cigarette pack health

7. Les 3 origines possibles de la journée internationale de la femme.

8. 30 ans : c’est le temps dont la mémoire collective a besoin pour oublier les enseignements du passé (voir aussi : les bénéfices potentiels de la long data).

9. Le Royaume-Uni est le pays inventeur des camps de concentration (lors de la guerre des Boer).

10. De nombreuses civilisations antiques ajustaient leurs métriques de mesure de l’heure à la longueur de l’ensoleillement. Merci Olivier

Le subterfuge du M&M’s

Van Halen est un des groupes de hard-rock les plus célèbres des années 80. Ils font partie de ces bands à avoir inventé une musique finalement peu musicale, plutôt définie par la manière de la jouer : un énorme show, des paillettes, des feux d’artifice, etc. Van Halen est un des représentants phare d’une mouvance typique des années fric : le stadium rock, ou rock pompier (parodié par l’excellent vrai/faux documentaire The Spinal Tap, cf. photo)

Van Halen faisait tout dans la démesure. Là où un groupe basique utilisait 3 camions pour une tournée, les loulous sauteurs en utilisaient 9… Le nombre de techniciens, de roadies, de matos, d’ampoules, d’amplis constituait un casse-tête organisationnel peu commun. A tel point que les contrats de tournée du groupe était aussi épais que les Pages Jaunes, pour reprendre la métaphore utilisée par David Lee Roth, band leader. Un recueil de conditions sine qua non à respecter, sous peine d’annulation de la représentation…

C’est là qu’un intervient le subterfuge du groupe. Pour vérifier que les hôtes des concerts avaient bien parcouru les contrats dans leur intégralité, Van Halen intégra une clause atypique : l’interdiction formelle de laisser les M&M’s marrons dans les saladiers de confiserie prévus dans les loges.

M&M’s marron dans les loges était alors synonyme de négligence de la part des organisateurs, rimant comme un risque de dysfonctionnement potentiel du show…

Malins ces rockers !

Pour les incultes, Van Halen, c’est eux :

Merci à Alex et Erwan pour l’info.

Sources : Boing Boing, Snopes, The smoking gun