10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #328

1.Les oranges sont naturellement vertes. Merci Greg

2. La montagne a l’air plus silencieuse durant l’hiver car la neige absorbe le son.

View this post on Instagram

@lapetitechicmommy KKW SWATCHES

A post shared by Kylie Cosmetics (@kyliecosmetics) on

3. La marque de maquillage de Kylie Jenner a déjà réalisé 400 millions $ de CA.

4. Au départ les Vans étaient conçues comme des chaussures de pont. La double épaisseur de la semelle fut rapidement remarquée par les skaters.

5. Greenpeace, Oxfam et Amnesty International ont été fondé par des Quakers (petit nom donné aux membres de la Société religieuse des Amis).

6. Le piano tient son nom de sa capacité à moduler l’intensité du son (contrairement au clavecin).

7. L’expression à la one again serait une déviation de on the road again par l’oreille d’un francophone.

8. Le groupe SEB tient son nom original de S.E.B. : la Société d’Emboutissage de Bourgogne.

9. Les astronautes accrochent des petits patchs de velcro dans leur casque pour se gratter le nez.

10. Avant la grande dépression des années 30, Thanksgiving et Halloween étaient la même fête : ragamuffin day.

10 well written copies

1. Nike – Reincarnate

2. Vans – How To

3. Cornetto – Cupidity

4. VH1 – I Will Survive

5. HelloFlo – First Moon Party

6. Newcastle Brown Ale – I We Won

7. Fiat 500 – Yacht

8. Cheerios – #HowToDad

9. Push for pizza

10. GE – Ideas are scary

Every brand content should be as vocal as Vans’ “how to”

how_to_vans

How to Do Absolutely Everything is a brand content program like the most interesting man in the world but telling a wider story.

Much more rich, evocative and ballsy, aka. the father of hipsterdom co-founder of Vice Gavin McInnes.

This is brilliant, witty and fun.

Off the wall.

 

 

 

 

Phénomène : les sneakers

Les sneakers, c’est avant tout le nom qu’on donne aux baskets aux Etats-Unis et en Australie. Leur développement est propre à la société du loisir : à partir du moment où les gens ont eu un peu de temps pour se détendre, ils se sont naturellement mis au sport ou au chilling out. Pour ce faire, rien de tel qu’une rupture stylistique par rapport à l’uniforme qu’on porte pendant la semaine.

Quelques endorsements célèbres vont les propulser au rang d’icônes populaires : Woody Allen, Led Zeppelin ou Dustin Hoffman font partie des early adopters ayant fait sortir les sneakers du placard de la mode des célébrités. Le film Fash Times at Ridgemont High quelques années plus tard montre Sean Penn qui porte des Vans. On attribue à ce film la mode des slippers, ces sneakers sans lacets (on retrouve depuis inévitablement les Vans dans les films de Larry Clark ou Gus Van Sant) :

Le développement plus ou moins concomitant du sport business et de la street culture va ensuite relayer le phénomène. On se souvient notamment du groupe de hip hop Run DMC qui arbore fièrement des Adidas dans leur clip It’s like that. Ils ont même dédié une chanson à leurs sneakers favorites :

Côté sport, les contrats de sponsoring se multiplient, certaines vedettes deviennent des marques à proprement parler, façon Mickael Jordan.

Depuis une dizaine d’année, le mouvement prend une tournure méga opportuniste. On cherche à premiumiser dans tous les sens : séries limitées (collaborations de marques et artistes), produits de niche (baskets  écologiques ou réédition de modèles cultes), sneakers de luxe…

La sneaker est devenu un langage qui ne dénote plus seulement la décontraction. Chacun peut trouver le modèle qui correspond à son mode de vie. Les sites spécialisés et blogs (même des magazines) se multiplient. Sneakerlisting est par exemple dédié aux modèles rares.

New Balance a par exemple lancé un site où il invite ses fans à poster leurs images de sneakers pour affirmer leur personnalité et créer une communauté.

Que dire de plus? Sans doute des tas de choses, je vous écoute.