Un média sous-estimé : le sticker

L’idée est vieille comme le monde.

A l’heure où les agences de pub s’escriment – et parviennent – à expliquer aux annonceurs que les clients d’une marque en sont les porte-paroles (pour le meilleur et pour le pire), on croise finalement assez peu d’autocollants de marques.

Continue reading “Un média sous-estimé : le sticker”

eBay version émotion

Une de nos premières possessions, c’est notre doudou. Petit objet anodin, il devient rapidement indispensable et témoigne de notre rapport émotionnel aux objets.

Le temps qui passe attenue l’attachement quasi passionnel que nous éprouvions pour notre doudou sans le supprimer. Une large majorité de nos biens demeure chargée en émotion. Même une simple fourchette, attribut fonctionnel basique, peut être pleine d’affect, nous l’avons par exemple peut-être hérité de notre grand-mère adorée.

Le site argentin de vente aux enchères Masoportunidades.com s’est basé sur ce constat pour accoucher d’un concept original : la valeur des biens n’est pas définie par leur fonction mais par leur histoire.

Exemple caricatural : une Vespa ayant parcouru l’Amérique du Sud sur les traces de Che Guevara coûtera plus cher que toutes les Ferraris du monde.

Une idée qui devrait ravir les fans d’authenticité, à la recherche d’objets uniques (tout le monde en somme).

Voici le case study de masoportunidades :

Le site de masoportunidades

Via : Adverblog

Un point sur le steampunk

Le steampunk – punk à vapeur – est un sous-genre de science fiction apparu à la fin du 19e siècle, impulsé par des auteurs comme Jules Verne. Il qualifie une esthétique artistique mêlant de la littérature, de l’art, du cinéma et… des technologies. Grosso modo, la plus belle incarnation du steampunk grand public est la reproduction du Nautilus à Disneyland.

La définition de Wikipédia donnée est suffisamment riche pour que nous nous penchions plus particulièrement sur le versant informatique du steampunk.

Chaque mouvement esthétique produisant ses fans, des doux dingues inventeurs fous s’amusent à modder leurs engins à la sauce steampunk. Depuis leurs ordinateurs jusqu’à leur clef USB en passant par leur console de jeux vidéo. Les résultats sont aussi réussis que surprenants.

Le steampunk, en clair, est une des émanations des plus manifestes de la postmodernité : on imagine l’avenir en puisant dans les ressources historiques. Une de plus pourrait-on croire. Peut-être, en tout cas celle-ci m’ébloui de créativité, on n’a pas fini de s’étonner des fans

Quelques images :

Une montre

Un iPod

Un ordinateur

Une Vespa

Des lunettes

Une guitare

Le clou du spectacle : un chargeur iPod qui fonctionne à la vapeur…

Plus d’images steampunk ici.

Source : wikipédia

MàJ : suite au regain d’intérêt suscité par cet article, voici un document complémentaire réalisé sur le sujet du steampunk, chez Né Kid :