10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #152

1. Le soap opera effect : une affaire d’images par seconde.

2. L’histoire du menu enfant prend racine dans la prohibition.

3. Pourquoi les restaurants jouent de la musique lente.

4. Les frères Wachowski ont contacté Baudrillard pour collaborer dans Matrix 1. Merci Chloé

5. Le paradise ranch.

6. L’âge des mecs qui ont participé  à la déclaration d’indépendance des USA.

7. La jolie étymologie d’influence.

8. Le point commun entre The perfect storm, Top Gun, The Fast and the Furious, Argo, Live Free Or Die Hard, American Gangster, Saturday Night Fever, Dog Day Afternoon, Urban Cowboy et On The Waterfront : ces films ont été inspirés par des articles de presse.

9. 15 entreprises qui ne vendaient pas ce qu’elles vendent aujourd’hui : Avon, Nokia, 3M, Wrigley, DuPont, Tiffany & Co, Hasbro, Colgate, Xerox, John Deere, Abercrombie & Fitch…

10. Pourquoi le tournesol est-il le symbole des anti-nucléaires?

res_sunflower~title-header-85

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #25

1. Pactole n’est pas un régionalisme du mot paquet (ou de n’importe quel autre mot). C’était un fleuve qui charriait de l’or, en Turquie. Parmi les heureux régents qui en tirèrent bénéfice, on compta Crésus (6e siècle avant Jésus-Christ), qui fit passer son règne à la postérité par une expression idiomatique.

2. Michel Gondry a inventé l’effet spécial du “ralenti panoramique” avant les frères Wachowski et Matrix.

3. Les drôles d’habitudes culturelles liées à la couleur des voitures. Difficile à comprendre.

4. Depuis 2009, le premier pays anglophone au monde est la Chine :

5. La canette est une ancienne mesure de liquide, encore utilisée pour la bière.

6. Le kung-fu désigne moins un art martial qu’une philosophie de vie qui s’applique à tous les domaines, y compris la cuisine.

Vous ne vous souveniez pas du Petit Chef?

7. Trop de succès tue le succès. Les ados du programme américain Teen Mom tomberaient enceinte POUR participer à l’émission…

8. Les tissus africains bigarrés sont fabriqués en Hollande. Merci Marlo.

9. L’île de Florès, célèbre pour avoir récemment hébergé la découverte de hobbit (des hominidés ayant migré sur cette île avant une montée des eaux brutale les ayant reclus et vu dés-évolué en conséquence) vient de livrer un nouveau secret : des oiseaux géants.

10. Jacuzzi est une marque, pas un nom commun.

Bienvenue dans l’hyperréalité

Concept développé (entre autres) par l’ami Baudrillard, l‘hyperréalité caractérise les sociétés réservant une place telle aux images qu’on ne distingue plus la réalité de la fiction.

Il aurait été aisé d’aborder le sujet sous l’ange des mondes virtuels (WoW, Second Life, Habbo, etc.) ou de la séduisante version des frères Wachowski mais je préfère le traiter par le prisme de la publicité.

Est-ce la maturité des consommateurs? Est-ce les marques qui ont poussé le bouchon trop loin? Est-ce ce que plus personne n’est dupe de rien?

On a jamais autant vu de fictions gravitant autour de la publicité : Culture Pub a lancé le mouvement il y a des années, Mad Men triomphe aux Golden Globe, The Gruen Transfer (un talk-show sur la pub) a fait des scores exceptionnels en Australie, le SNPTV fait de la pub pour la pub… Sans parler des campagnes UGC…

Bientôt, plus un citoyen ne sera ignorant des rouages et techniques de la pub.

Les vieilles frontières sont définitivement brouillées. Preuve ultime que l’opinion ne considère plus les consommateurs comme des cibles mais comme des interlocuteurs capables de décoder et comprendre les rouages de la réclame. Des partenaires en somme…

Etonnant non?

Pour le plaisir, voici le case study du lancement du Gruen Transfer par l’agence australienne Three Drunk Monkeys :

Langue de bois : c’est quoi la pop philosophie?

La pop philosophie, c’est le terme politiquement correct qu’il faut employer pour qualifier les conversations de comptoir dont il est compliqué de mesurer le degré de véracité.

Pourquoi on en parle? Parce que Marseille hébergeait la semaine dernière la première semaine de la pop philosophie.

A l’origine du concept, on retrouve les incontournables Deleuze et Guattari qui l’utilisent dans quelques uns de leurs essais. La notion navigue depuis entre les mots de quelques penseurs contemporains aussi hétéroclites qu’éparpillés : Alain Badiou, Mehdi Belhaj-Kacem (souvenez-vous de lui dans Sauvage Innocence de Garrel), Julien Coupat ou Chuck Palahniuk.

La discipline recouvre les élucubrations hybrides d’écrivains qui lient, mélangent, remixent et réinterprètent une multitude d’influences. Une pensée à la frontière du 2.0 et de l’érudition populaire si l’on veut. Tout ce que l’intelligentsia bien-pensante et coincée déteste.

Hérauts de la pop philo : les frères Wachowski et leur trilogie Matrix. On y retrouve des références aussi hétérogènes que Nietzche, Debord, Barthes…

La prochaine fois qu’un allumé tente de vous persuader qu’Eric Zemmour est un digne disciple de Spinoza, vous saurez que vous avec à faire à pop philosophe.

Bonus, une illustration du détournement de la société du spectacle debordienne très pop-philosophique :