10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #306 🔆

1.Le nom du promoteur Klépierre vient de la contraction de Kleber (le siège est dans l’avenue éponyme) et pierre. Merci Alice

2. MassRoots est le IMDB de la weed. Merci Chloé

3. Superman travaille pour Batman.

4. Youtube héberge plus d’interactions qu’Instagram.

5. Pendant la guerre froide, les Américains essayèrent de dresser des chats espions.

6. L’histoire de la belladone, un poison naturel, apprécié des sorcières… Merci Xavier

7. L’odeur du gazon coupé est celle de l’herbe qui essaie de se soigner.

8. Les turbines des moteurs d’avion sont peintes en spirale pour alerter le personnel au sol que le moteur tourne.

9. Emoji vient du japonais = e (dessin) – moji (personnage). Rien à voir avec les émotions.

10. Le paintball a été inventé dans les années 70 par les fermiers australiens pour marquer le bétail à distance.

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #301

1.L’intelligence artificielle de Youtube favorise la propagation des fake news. Merci Le club

2. Le célèbre ourse en peluche appelé teddy bear tient son nom de Theodore Roosevelt. Merci Etienne

3. Pourquoi les disques durs Windows sont labellisés C.

4. La mafia tiendrait son nom d’un acronyme anti-français hérité des vélléités napoléoniennes face à l’unification de la botte : Morte Alla Francia Italia Anella ( « L’Italie aspire à la mort de la France »). Merci François

5. Roxanne de Police a été écrite à Paris, dans un hôtel voisin de péripatéticiennes, décoré d’un tableau de Cyrano de Bergerac.

6. Guilty, l’album le plus célèbre de Barbara Streisand, a été écrit et produit par Barry Gibb des Bee Gees. Merci Chloé

7. Etymologiquement, la carrière est l’espace où l’on fait courir les chevaux.

8. Le programme d’un cours à Sciences Po est appelé syllabus, emprunté à un terme ecclésiastique.

9. La marque Hotmail fut choisie car elle contenait HTML. Elle s’appelait originellement HoTMaiL.

10. Epouser un homme plus vieux réduit l’espérance de vie d’une femme. Epouser un homme plus jeune la réduit encore plus.

De riches enseignements sur les usages liées aux plateformes vidéo

facebook youtube long tail

Excellent deck d’Ogilvy sur les plateformes vidéo, propulsé par le non moins excellent Xavier, sur le newsfeed de SlideShare (la fonctionnalité la plus indispensable de cette plateforme qu’on n’ose pas appeler un réseau social tant son développement est incompréhensible).

En synthèse : de par son ADN étroitement lié à Google, Youtube possède une culture de la long tail et de l’infinité de contenus répondant à une infinité de problématiques. Facebook étant historiquement un réseau social, il est plus adapté au partage et à l’engagement, donc pour générer de la viralité.

La question n’est donc pas laquelle des deux est la meilleure mais quelle est la stratégie et quels sont les KPIs qui en mesureront le succès. Malgré d’excellentes fonctionnalités de médiatisation, Youtube est idéal pour résoudre des problèmes et créer de la valeur sur le long terme : un sujet de préférence de marque donc. Là où Facebook est plus fort pour pousser du contenu et le viraliser : un sujet de notoriété.

Dernier point intéressant, la slide 16 pose clairement les enjeux business de chacune des 4 plateformes vidéo benchmarkées :

  • Youtube doit pousser encore plus son fond de catalogue pour ne pas dépendre des labels musicaux
  • Facebook va devoir créer une politique avantageuse à destination des créateurs sous peine d’être officiellement pénalisé par le piratage (ça commence déjà).
  • Instagram et Vine ont plus ou moins le même souci : démocratiser le medium vidéo, aujourd’hui réservé aux professionnels.

Parlez-vous robot ? Comment l’automatisation va tuer 80% des agences de pub

evolution robot humanoide ecriture

Ah certains égards, la créativité apparait comme le rempart ultime à l’automatisation des tâches. Un robot est incapable d’avoir une idée.

Pourtant en y regardant de plus près, le chiffre d’affaire de l’industrie de la publicité repose sur des tâches à faible valeur ajoutée : déclinaison, production, suivi de projet.

La journée type d’un salarié se décompose en 1/3 de reporting, 1/3 de réunion, 1/3 de production. 2/3 de son activité pourrait être organisée par un logiciel mêlant avec habileté trafic et reporting ; Slack pour ne citer que lui.

Aujourd’hui une partie croissante des publicitaires sont des chef-opérateurs : dans le CRM, dans les agences médias, dans le web-marketing.

Cette configuration va s’étendre à d’autres sujets : la génération de messages en achat programmatique ou CRM, la gestion de projet via un logiciel auto-apprenant, la publication de posts sur les réseaux sociaux, la définition d’une stratégie sur la base d’une machine à benchmarker une catégorie, l’élaboration d’une UX via des templates.

La publicité vit sa révolution industrielle.

Nous aurons toujours besoin de grandes idées reposants sur des vérités humaines profondes.

Le problème c’est que ce notre modèle économique n’est pas celui de l’idée mais celui de la production.

A la manière du secondaire, le tertiaire est en train de se scinder entre la conception et la production, les idées et la fabrication.

L’outsourcing en Ukraine n’est qu’une étape transitoire.

Préparez-vous à parler robot.

Les 5 premières secondes sur Youtube sont la première gorgée de bière des internautes

knorr saveur monde

Sur Youtube, les 5 secondes sont les plus importantes (cf minute 3).

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le type qui vend aux annonceurs un bouton invitant les internautes à zapper la pub s’ils la trouvent chiante. Mieux, les annonceurs paient moins lorsque les vidéos sont intéressantes à regarder… (Le trueview est moins cher que le CPM, même si dans les détails tout dépend de vos taux de complétion mais c’est un autre débat).

Quelle est la conséquence créative du fait que tout doit passer dans les 5 premières secondes?

  • Primo on arrête les films à chute. Personne n’attend la chute.
  • Secundo on annonce la couleur dès les 5 premières secondes. Avec un titre, une phrase d’accroche, un micro générique(voir cas infra). Un truc qui dit aux gens ce qui va se passer, un truc qui leur donne envie de ne pas cliquer sur skip this ad.
  • Tertio on arrête de se brider en 30 ou 60. Les gens aiment les vidéos longues, c’est Youtube qui le dit. Le top 10 des pubs préférées des Fançais sur Youtube font plus de 2 minutes.

Du coup ce genre de vidéo a 5M de vues.

Ce genre de vidéo prend des prix à Cannes.

Ce genre de vidéo va prendre des prix à Cannes.

Lâchons-vous. 30 secondes c’est tout petit. Pensons plus grand.